We'll paint it red to fit right in - Welcome to the New Age

Aller en bas

We'll paint it red to fit right in - Welcome to the New Age

Message par Isha Kohana le Mar 5 Déc - 18:37

Une légère brise soufflait sur les herbes hautes de la prairie. Le soleil avait quitté son zénith depuis quelques heures déjà et s'apprêtait à finir sa course derrière l'horizon. Aucun bruit ne trahissaient la faune environnante pourtant bien vivante et s'affairant à préparer la prochaine nuit. Quelques écureuils bondissaient des arbres pour ramasser des glands tombés à terre, puis filaient à nouveau aussitôt en direction de la cime. Avec le soleil couchant, Isha aurait peut-être plus de chance de trouver ce qu'il cherchait... Les plus gros animaux attendaient le crépuscule pour aller se rafraîchir près des cours d'eau. Allongé dans l'herbe et caché par quelques buissons près de l'orée d'une forêt, Isha attendait son heure de gloire...

Aujourd'hui, c'était Lankashi. Les jeunes hommes de la tribu devaient chacun prouver leur valeur aux esprits et à la tribu. L'esprit Wenaewe, qui résidait en chaque être vivant qu'abritait la nature, offrait en ce jour précis l'opportunité aux futurs guerriers de rapporter la plus belle proie. Partis à l'aube du village, chacun avait suivi son instinct et les conseils des plus sages de la tribu. Les parents d'Isha comptaient sur lui, une victoire les rassureraient sur l'avenir de leur fils unique au sein de la tribu. Le jeune homme avait toujours eu droit à un traitement spécial des autres, et pas forcément dans le bon sens. Issu d'une tribu en guerre avec celle de ses parents depuis ce qui semblait être des millénaires, son père l'avait trouvé seul et criard au milieu des décombres de son ancienne maison. Ses parents biologiques étaient portés disparus, certainement morts. Le patriarche l'avait alors emmitouflé dans une couverture et ramené avec lui dans son village. N'ayant jamais réussi à concevoir, son épouse avait été bouleversé par ce petit être et l'avait pris sous son aile comme le sien. La tribu n'avait jamais vu d'un très bon oeil cette adoption, mais qui aurait pu arracher un bébé à sa mère ? Car c'était bien ainsi que se considérait Latisha depuis la toute première fois qu'elle avait posé les yeux sur lui.

Un bruit attira l'attention d'Isha. Un cerf majestueux sortit des broussailles. Timidement, il s'avança de quelques pas avant de s'arrêter pour humer l'air à pleines narines. Jugeant qu'il était seul, il s'approcha du cours d'eau et y trempa sa langue, avalant goulument le liquide de vie. L'homme releva son arc devant lui, prêt à tirer. Il n'avait jamais aimé cette partie du processus... Quelques gouttes perlèrent sur son front, faisant couler le maquillage brunâtre à base de plantes qu'il avait revêtu le matin même. Hésitant, Isha tenta de se concentrer, ralentissant au maximum les battements de son coeur qui semblaient plutôt s'affoler dans sa poitrine. Il inspira profondément, avant de retenir son souffle pour plus de stabilité. Expirant doucement en même temps que son doigt relâcha la corde meurtrière, il suivit la flèche du regard. Sa course rapide mais peu certaine, s'arrêta net dans le chêne derrière l'animal. Elle ne l'avait même pas frôlé. Le cerf releva brusquement la tête, ayant entendu le bruissement d'air provoqué par l'objet puis l'assourdissant métal venir s'enfoncer dans l'écorce. Isha ne bougea pas, se faisant aussi invisible que possible. Sa proie jugea ces bruits comme un élément isolé et se remit à boire, restant à l'affût d'un autre danger immédiat en basculant ses yeux à gauche et à droite.

Isha laissa retomber son arc devant lui sur le paillasson d'herbe et souffla la tête entre ses bras. Il n'était pas fait pour ça... Ce qu'il aimait c'était travailler de ses mains, créer autre chose avec de simples ingrédients anodins. Il avait toujours inventé d'originales sculptures qui recouvraient désormais les meubles de leur maison et qui rendaient ses parents admiratifs.

Un autre bruissement d'air lui fit relever la tête. Il eut à peine le temps de voir la bête s'effondrer au sol dans un vacarme grave. Isha se remit d'un bond sur ses pieds, sentant l'incompréhension et l'agacement lui monter à la tête. Il écarta les branches des buissons qui le cachaient jusqu'alors et s'avança vers l'animal, mort sur le coup. Au moins il ne souffrait pas. Il posa une main réconfortante sur le buste encore chaud de l'animal. Mais lequel de ses camarades lui avaient volé sa proie ? L'apprenti guerrier se releva et plissa les yeux, regardant autour de lui, relevant le menton après un tour d'horizon pour essayer d'apercevoir une silhouette dans les arbres. Car à la vue de l'angle d'entrée, le tireur devait être en hauteur...
avatar
Isha Kohana

Messages : 11
Date d'inscription : 05/12/2017

Feuille de personnage
Nombre de missions réalisées :
Inventaire :

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: We'll paint it red to fit right in - Welcome to the New Age

Message par Imala Tyee le Mer 6 Déc - 14:53

"Mais père ! C'est juste insensé, ce n'est pas parce que c'est une tradition qu'on doit tout respecter à la lettre ! En plus, je suis bien meilleure chasseuse que la plupart des autres. C'est injuste.
- Nos traditions sont importantes et resteront comme elles le sont, Imala. Lankashi se passe ainsi depuis des siècles, et ce n'est pas toi qui vas y changer quoi que ce soit, répondit son père, visiblement agacé par les plaintes de sa fille.
- Laisse-moi au moins les accompagner alors ! En plus, Isha y sera cette année.
- Non. Et puisque tu insistes, tu vas rester dans cette maison jusqu'à la fin. Tu m'entends ? Tu ne les accompagneras pas, encore moins pour rejoindre Isha, est-ce que c'est clair ?"

Imala releva la tête, fière et déterminée, bien décidée à montrer à son père qu'elle n'acceptait pas sa décision. Elle ne comprenait juste pas pourquoi les femmes étaient exclues de ce rite. Elles étaient aussi fortes et méritantes que les hommes, parfois même plus. Et puis, ce n'est pas comme si elle n'avait pas le droit de chasser. Ses talents à l'arc étaient reconnus dans beaucoup de tribus voisines, elle avait eu l'occasion d'en faire la démonstration au cours d'activités diplomatiques. Certaines femmes pratiquaient même la chasse comme activité principale pour la tribu. Mais, non, le rite de passage, un des événements les plus importants de l'année, était réservé aux hommes. Quelle injustice !

"Imala. Ai-je été assez clair ?"

Son regard croisa celui de son père. Il ne lâcherait pas. Elle se décida à hocher la tête pour donner son accord et clore la discussion. Il soupira et quitta la pièce après lui avoir lancé un dernier regard appuyé. Il ne lui faisait pas confiance, et il avait raison. Après tout, elle n'avait qu'à se faufiler en douce dans la forêt et ne pas se faire repérer par les jeunes hommes. Ils la dénonceraient dans la seconde, voulant trop bien se faire voir par le chef de la tribu... Tous, mais pas Isha. Et puis, elle savait que la chasse n'était pas son fort. Elle pourrait toujours le menacer de se moquer de lui auprès des autres pour ses piètres qualités de combattant s'il souhaitait la dénoncer. C'était diabolique, mais elle était convaincue qu'elle n'aurait pas à en arriver là de toute façon.

Dans sa chambre, elle prépara son arc et affûta une dernière fois ses flèches. Elle n'en aurait sûrement pas besoin puisqu'elle comptait seulement observer les participants, mais sait-on jamais. Optant pour des vêtements la camouflant le plus possible, elle se changea rapidement puis s'allongea sur son lit. Une vingtaine de minutes plus tard, le coup de tambour retentit. C'était le départ, la chasse commençait. Se remettant sur pieds d'un bond, elle attrapa son arme et se précipita dehors.

"Imala ?"

Merde ! Elle avait complètement oublié que sa mère n'assistait pas au départ de la chasse pour préparer les festivités le soir même. Elle s'arrêta et la regarda, pleine d'espoir. Sa mère soupira.

" Imala... Ne te fais pas remarquer, d'accord ? Je n'ai rien vu.
- Merci ! Je ferai attention !" cria-t-elle, déjà en train de passer la porte de la maison.

Elle se faufila autour des maisons pour rejoindre la forêt et grimpa rapidement en haut d'un arbre. D'ici, elle avait une vue parfaite sur l'orée du bois et pourrait probablement repérer Isha et la direction qu'il comptait prendre. Il n'était peut-être pas doué, mais il n'était pas stupide. Il se dirigeait vers le courant d'eau, à la prairie, l'endroit où il était le plus susceptible de tomber sur du gibier à cette heure-ci. Elle sourit. S'il n'était pas aussi désintéressé par les armes, il aurait pu être un très bon chasseur.

Il lui fallut un certain temps pour arriver à proximité du jeune homme, ne pouvant se permettre d'avancer aussi rapidement que lui tout en restant discrète. Il s'était allongé dans les hautes herbes, attendant patiemment. Elle décida de faire de même, à une distance raisonnable, et grimpa agilement dans un des arbres surplombant le ruisseau. Sa patience fut récompensée, puisqu'un magnifique cerf s'avançait pour s'abreuver. Elle observa Isha préparer sa flèche et ne put s'empêcher de pouffer quand celle-ci rata complètement sa cible. Décidément, ce n'était pas son truc, et, vu comment c'était parti, il n'allait jamais passer l'initiation.

Elle s'empara de son arc et encocha une flèche. Ajustant son tir, elle patienta quelques secondes que le cerf reprenne son activité et se détende. Au bon moment, elle lâcha la corde. Droit dans le cou, sectionnant la jugulaire, comme prévu. L'animal s’effondra instantanément, dépourvu de vie. Elle sourit, satisfaite de sa performance.

Isha sortit de son buisson, visiblement agacé de s'être fait voler sa proie et recherchant le coupable. Elle sauta de son perchoir et s'avança vers le jeune homme, le sourire jusqu'aux oreilles.

"Alors ? On a du mal à viser ? Je savais que tu aurais du mal, je me suis donc dit qu'un petit coup de main ne serait pas de refus. A moins que tu préférais revenir bredouille." lança-t-elle, taquine.
avatar
Imala Tyee

Messages : 13
Date d'inscription : 05/12/2017

Feuille de personnage
Nombre de missions réalisées :
Inventaire :

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: We'll paint it red to fit right in - Welcome to the New Age

Message par Isha Kohana le Jeu 7 Déc - 19:24

Une fine silhouette se laissa tomber avec beaucoup trop de grâce de l'arbre voisin pour être l'un de ses camarades. Isha reconnut presque instantanément la longue chevelure châtain de la jeune femme.

Imala : "Alors ? On a du mal à viser ? Je savais que tu aurais du mal, je me suis donc dit qu'un petit coup de main ne serait pas de refus. A moins que tu préférais revenir bredouille."

Ses muscles se détendirent quelque peu, il relâcha son poing serré avant de s'avancer vers elle. Ce n'est pas pour autant qu'il n'était pas agacé, surtout après la taquinerie dont elle faisait preuve à son égard.

"Merci de ta confiance... Je suppose..." dit-il ironique, en désignant le cerf mort derrière eux. "J'allais y arriver tu sais !" se défendit-il. "Et puis, je croyais que ce rite ne concernait que les hommes d'abord ?"

Il plissa les yeux en sa direction, comme pour lui faire avouer qu'elle avait transgressé les ordres, et non pas des moindres, ceux de son propre père, chef de la Tribu. Il eut l'impression de voir une petite moue apparaître sur son doux visage, et retins alors un petit sourire en coin avant de se tourner à nouveau vers la bête. L'homme attrapa les pattes arrières et tira afin de déplacer la bête. Il vint se placer côté flanc et jaugea son poids. Ça n'allait pas être de la tarte...

"Je te laisse le ramener aussi si tu veux comme c'est toi qui l'a eu..." la taquina-t-il à son tour.

Il n'était même pas certain de pouvoir le porter à lui tout seul, et puis il n'osait même pas imaginer la colère furieuse dans laquelle allait être son père lorsqu'il la verrait revenir avec le cerf... et lui. Le patriarche n'avait jamais vu d'un très bon oeil leur amitié. Pourtant plus ou moins tous les enfants de la tribu avaient des affinités, et Imala en tant que fille du chef, avait évidemment beaucoup d'amis. Bizarrement cela dit, il était le seul à s'assurer régulièrement les foudres paternelles...

"Tu as vu les autres ? Je suppose que je suis le dernier..." lui demanda-t-il, ne sachant pas bien sûr que la jeune femme n'avait fait que suivre ses traces tout du long. "Viens donne-moi un coup de main, nous ne sommes pas tout près et il va bientôt faire nuit."

Isha regarda autour de lui, attrapant un bâton assez solide et assez long pour transporter l'animal qui devait peser le poids d'un homme. Il retira ensuite les cordes de son arc et vins lier les pattes du cerf avec le morceau de bois. Ainsi ils pourraient tous les deux le transporter. Il savait pertinemment qu'elle n'aurait pas les lauriers... et cela l'embêtait quelque part. Les anciens étaient beaucoup trop rigides sur ces vieilles traditions. Avant de mettre le poids sur son épaule, il releva les yeux vers elle, l'air désolé.

"Je suis désolé... Je sais que tu aurais aimé le ramener pour toi. Mais merci pour le coup de main."

Isha ne détourna pas les yeux tout de suite, restant quelques secondes à se perdre dans l'océan marron des prunelles de la jeune femme, profitant de ce moment de complicité où il n'y avait qu'eux. C'était si rare qu'ils se retrouvent seuls au milieu de nul part. Même si plus jeunes, ils avaient bien souvent bravés les foudres de leurs parents en disparaissant plusieurs heures dans la forêt. C'était de si bons souvenirs... Mais aujourd'hui ils étaient adultes et avaient des responsabilités. Tout paraissait si compliqué. Même leur relation avait changé. Pour devenir quoi ? Il ne savait pas trop. Tout ce dont il était certain, c'est qu'il ne pouvait s'empêcher de l'observer lorsqu'elle était occupée par autre chose. Il aimait la voir se concentrer et froncer ses sourcils sous l'effort. Il aimait la voir rire devant sa maladresse légendaire et l'émerveiller par son esprit créatif.

"Prête ?" chuchota-t-il à moitié, se forçant à rompre le charme.

Ils soulevèrent de concert l'animal, pendu désormais à l'horizontal sur le morceau de bois. Les liens avaient l'air de tenir, tant mieux. Ils se mirent en marche vers le village, alors que le soleil disparaissait timidement derrière l'horizon. D'ici qu'ils arrivent, il ferait nuit.
avatar
Isha Kohana

Messages : 11
Date d'inscription : 05/12/2017

Feuille de personnage
Nombre de missions réalisées :
Inventaire :

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: We'll paint it red to fit right in - Welcome to the New Age

Message par Imala Tyee le Jeu 7 Déc - 21:31

"Merci de ta confiance... Je suppose... J'allais y arriver tu sais ! Et puis, je croyais que ce rite ne concernait que les hommes d'abord ?"

Elle sourit malicieusement, le regard fuyant, prise sur le fait. Comme elle le supposait, il ne semblait pas habité par l'envie de la dénoncer. De toute façon, qui mieux que lui pouvait comprendre qu'elle avait largement plus sa place dans cette épreuve que la plupart des jeunes hommes présents aujourd'hui. Ils avaient transgressé un paquet de règles ensemble, et elle l'écrasait complètement dans sa maîtrise de l'arc.

"Je te laisse le ramener aussi si tu veux comme c'est toi qui l'a eu..."


Elle toisa l'animal et rit faussement, l'air de dire que sa proposition était stupide. Déjà, elle lui avait mâché le travail, mais, en plus, si elle ramenait l'animal, elle ne donnait pas cher de sa peau. Les anciens lui infligeraient probablement le même sort que le pauvre cerf.

"Et puis quoi encore..." marmonna-t-elle.

Le regard gêné, elle lui fit signifier de la tête que non, elle ne savait pas où en étaient les autres. Elle n'allait clairement pas lui avouer ouvertement qu'elle l'avait suivi à la trace et n'avait pas pris la peine d'observer les autres. De toute façon, même si aucun des participants n'avait son aisance à l'arc, elle les connaissait et savait qu'ils devaient s'en être sorti sans trop de mal. Bien sûr, ils n'auraient pas tous la chance de ramener un gibier aussi imposant que le cerf qu'elle avait abattu, mais elle ne doutait pas qu'ils avaient tous su au moins chasser un lapin ou un faisan.

Imala le regarda s'atteler à attacher l'animal pour qu'ils puissent le transporter, perdue dans ses pensées. Elle espérait qu'il gagnerait un peu de prestance et de respect aux yeux de la tribu en ramenant un trophée aussi majestueux, et que son père assouplirait son regard désapprobateur sur leurs interactions. Peut-être même que...

"Je suis désolé... Je sais que tu aurais aimé le ramener pour toi. Mais merci pour le coup de main."

Elle plongea son regard dans le sien, reconnaissante. Ses mots comptaient beaucoup pour elle. Elle put y lire toute l'affection et l'attention qu'il avait pour elle. Leurs regards se croisèrent quelques secondes, et son cœur ne s'arrêta de battre la chamade que quand elle eut le courage de détourner le regard, gênée. Elle aurait tellement voulu plus qu'un simple contact oculaire, mais, à chaque fois qu'elle se perdait dans ses yeux, elle se rappelait que son père n'approuverait jamais leur relation. Elle adorait son père et la dernière chose qu'elle souhaitait était de le décevoir. Ce dilemme la rongeait depuis maintenant trop longtemps, et le temps n'arrangeait rien. Ils avaient grandi et étaient maintenant des adultes. Elle se doutait bien qu'Isha ne tiendrait pas tête à son père, même s'il savait la profondeur de son affection pour lui, et qu'il se trouverait une autre jeune femme avec une famille plus conciliante. Quant à elle, si elle ne trouvait pas d'homme assez digne de son père, elle serait sûrement mariée dans une tribu. Cette perspective emplit son cœur de tristesse.

"Prête ?"

Elle l'aida à soulever l'animal et ils se dirigèrent vers leur village. Elle chassa rapidement ses lugubres pensées, bien décidée à retrouver sa bonne humeur afin de profiter au maximum du moment qu'ils pouvaient passer ensemble. Elle ne pourrait probablement pas autant le voir pendant la fête sous le regard inquisiteur de son père et des anciens. Elle sourit en tournant la tête vers le jeune homme.

"En tout cas, merci. Je savais que tu comprendrais. Ça m'énerve, ces traditions du moyen-âge. Si on devait mesurer nos compétences à l'arc, je suis sûre que j'écraserais la moitié des jeunes de la tribu. Après, je comprends, ce serait tellement humiliant de se faire littéralement exploser par une fille." lança-t-elle, riant de bon cœur. "Mon père m'a formellement interdit de sortir de la maison pendant la chasse. C'est inutile de le préciser, mais je compte sur toi pour faire comme si tu ne m'avais jamais vue. Déjà qu'il doit se douter que je ne suis pas restée tranquillement aider ma mère, autant ne pas confirmer ses doutes..."

Il la cloîtrait probablement dans sa chambre pendant des semaines s'il l'apprenait. Au revoir chasses, promenades en forêt et baignades au lac. Un grand sourire anima ses lèvres à la pensée qu'une menace de punition ne l'avait jamais empêchée de faire ce qu'elle voulait à la fin. Même son père savait que c'était vain.

Elle put apercevoir de loin les torches de la place des fêtes flamber dans la nuit qui était tombée il y a quelques minutes. Isha était le dernier à revenir de la forêt, mais elle ne doutait pas qu'ils ne lui en tiendraient pas compte dès que leurs yeux se poseront sur le cerf. Elle se délesta du poids de l'animal et se tourna vers le jeune homme.

"Bon, désolée, mais tu vas devoir te démerder pour le reste. Il faut que je file avant que quelqu'un me voie arriver avec toi. On se voit à la fête, d'accord ?"

Elle agita sa main pour lui dire au revoir et disparut entre les arbres. Elle avait dit qu'ils se verraient à la fête, mais ce serait uniquement de loin. Leurs mondes ne pouvaient se rapprocher en public. Elle pourrait lui glisser quelques mots, mais elle devrait rester le plus détaché possible dans son attitude. Peut-être arriveraient-ils à s'éclipser au petit matin pour discuter un peu, quand les autres seraient fatigués et assez enivrés d'alcool.

Elle regagna sa chambre par la porte arrière, ne souhaitant pas prendre le risque de croiser quelqu'un d'autre que sa mère, et se dirigea discrètement vers sa chambre pour se changer et se préparer pour la fête. Son père ne tarderait pas à venir les chercher, une fois son discours fini. Une fois changée, elle rejoint sa mère dans la cuisine et l'aida à remuer les larges bassines remplies de nourriture. Elles se sourirent malicieusement, partageant le secret, mais ne dirent rien.

"Imala ? Maya ? Tout est prêt ? son père s'enquit-il en rentrant dans la maison.
- D'ici quelques minutes, répondit sa mère épuisée par la tâche, mais Imala peut déjà y aller."

Les yeux de son père se posa sur sa fille. Elle soutient son regard perçant du mieux qu'elle put, ne voulant pas se trahir. Finalement, il sourit et lui fit signe de la main de filer.

"Merci !" s'exclama-t-elle avec énergie.

Elle déposa un baiser sur la joue de ses parents et fila aussi vite que la lumière vers la place des fêtes. Elle ne pourrait pas passer beaucoup de temps avec Isha, mais c'était quand même une fête, et elle adorait les fêtes. Elle avait beaucoup d'amis et ne manquerait pas de s'amuser ce soir. Quand sa silhouette apparut sur la place des fêtes, plusieurs de ses amis qui participaient à Lankashi ce jour là la rattrapèrent pour lui demander pourquoi elle n'était pas présente lors du retour des jeunes hommes.

"J'aidais ma mère, j'ai des responsabilités, moi." répondit-elle, accompagnant ses mots d'un geste de la main évasif.

Ils la regardèrent en fronçant les sourcils, ne la croyant pas un instant sur cette histoire de responsabilités. Ce serait bien la première fois qu'elle admettrait aussi fièrement s'être enquise de ses responsabilités de fille du chef. Ils rirent tous ensemble et se dirigèrent vers des bancs, bien décidés à papoter de la journée jusqu'au moment de manger. Parfois, ses yeux se dirigeaient vers les autres membres de la tribu, cherchant Isha du regard, se rassurant de sa présence à la fête de ce soir.

avatar
Imala Tyee

Messages : 13
Date d'inscription : 05/12/2017

Feuille de personnage
Nombre de missions réalisées :
Inventaire :

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: We'll paint it red to fit right in - Welcome to the New Age

Message par Isha Kohana le Jeu 7 Déc - 22:20

Ils rirent sur le chemin du retour, le coeur léger. Les querelles de gibier n'étaient pas pour eux, Isha ne lui en voulait pas d'avoir abattu la proie. Il lui en était même quelque peu reconnaissant, même s'il ne l'avouerait jamais. Tuer un animal n'avait jamais été son passe temps favori. Leur peuple se nourrissait de cette manière depuis des décennies pourtant, et beaucoup de rites et coutumes commençaient encore par une partie de chasse, comme Lankashi. Toujours avec respect bien évidemment, les esprits ne tolèreraient pas l'inverse. Il acquiesça bien évidemment quand elle lui demande de ne pas révéler leur secret. Cela allait de soi, il n'avait pas envie de se retrouver face à son père à devoir s'expliquer...

La nuit était tombée à présent, et ils n'étaient plus qu'à quelques pas du village. Son épaule devenait douloureuse à cause du poids et des mouvements de marche. Il sentit Imala lâcher prise à l'autre extrémité, et posa à son tour leur trophée. Elle s'éloigna en s'excusant, devant rentrer sans se faire voir, comme si de rien n'était. Sa voix trahit l'espoir de le revoir plus tard, lors de la fête. Isha resta un instant immobile, la bouche entrouverte sans savoir quoi répondre. Il aurait aimé passer plus de temps avec elle, lui promettre de se retrouver plus tard pour une danse, ou... n'importe quoi même.

"D'accord." fut la seule réponse qui franchit le barrage de ses lèvres. "Et merci ! ... encore."

Elle s'était déjà éloignée d'un pas empressé, il n'était même pas certain qu'elle l'ait entendu. Il l'observa encore quelques instants contourner les maisons, se faufiler discrètement et puis disparaître derrière le pan d'un mur. Sur la place du village, les jeunes hommes arrivés avant lui exhibaient fièrement leurs proies à la lueur des flammes. Isha reprit prise sur le bâton, ne pouvant le soulever que d'un seul côté maintenant. Il traîna l'animal derrière lui, avec autant d'entrain que possible. Les regards se posèrent sur lui, les uns après les autres. Les chuchotements allaient bon train, et petit à petit un brouhaha inaudible s'enquit de la place.

Isha laissa retomber lourdement l'animal à terre près du feu. Il souffla sous l'effort, expirant tout l'air de ses poumons. A vrai dire, il s'agissait plus de tous ses yeux inquisiteurs rivés sur lui plutôt que de la fatigue. L'homme tenta de soutenir certains regards, mais ils étaient trop nombreux. L'un de ses camarades s'avança vers lui et lui tapa sur l'épaule pour le féliciter. Il le remercia avant de baisser la tête et de se diriger vers sa maison. Il était idiot de croire que le village le pensait capable d'une telle épreuve. A part marmonner dans leurs coins, ses confrères ne semblaient pas vouloir fêter sa belle victoire. Il entraperçut le chef de la Tribu sur le seuil de sa porte, silencieux et impassible. Un jour, il devrait demander à Imala comment elle faisait pour deviner à quoi il pensait... Le regard d'Isha se perdit sur le sentier menant au baraquement de ses parents alors qu'il continuait d'avancer.

"Isha ! Par tous les esprits, mais quelle magnifique prise ! Je suis si fière de toi !"

Il eut à peine le temps de lever les yeux que sa mère se jeta à son cou. Le jeune homme resserra son étreinte autour d'elle, fermant les paupières un instant pour savourer sa victoire. Si ramener cet animal faisait plaisir à Latisha, alors il était heureux de lui avoir fait honneur. Son père sortit lui aussi de la maison et revêtit un énorme sourire après avoir jeté un coup d'oeil à cette fameuse "prise" près du feu. Ses traits tirés montraient à quel point il avait été inquiet pour lui tout au long de la journée. Isha en était persuadé, si Imala n'avait pas désobéi à son père, il semblait bien que Jolan, son père, serait venu à sa rescousse...

Il entreprit de se débarrasser de son maquillage de "guerre" avant la fête. Un peu de calme lui ferait le plus grand bien. Son père avait allumé un feu dans un coin de la pièce principale. Sa mère elle, avait déjà rejoint les autres femmes sur la place des fêtes afin de mettre en place le festin. Isha sortit de sa chambre, essuyant ses cheveux trempés.

"Mon garçon... Nous sommes tous fiers de toi."

Ses yeux se posèrent sur son père, où il put lire cette fierté dont il parlait mais ce qu'il semblait ignorer ou ne pas vouloir voir, c'est qu'ils étaient bien les seuls à la ressentir. Isha hocha la tête plusieurs fois et baissa encore une fois les yeux. Il ne voulait pas lui faire de peine. Il sourit et prit l'ancien par les épaules, le dirigeant vers la sortie de la cahutte.

"Allez père ! Il est temps de célébrer maintenant !"

Ils se sourirent et partirent ainsi vers la place des fêtes. Elle était bien plus bondée qu'auparavant, tout le village avait désormais rejoint les festivités. Il vit sa mère avec les autres épouses, régler les derniers détails. Son père rejoignit les autres pères, qui se disputaient pour savoir lequel de leur fils avait ramené la plus grosse proie. Un tour d'horizon sur les animaux morts appris à Isha que lui seul avait ramené une bête aussi imposante. Enfin... pas tout seul. Ses yeux cherchèrent Imala, mais il ne l'aperçut pas de suite. Il contourna le feu à sa recherche avant de s'arrêter net en entendant son rire. Elle était entourée de ses amis, assise sur l'un des bancs. Ce soir, elle devait être la fille du chef, elle avait l'obligation de voir le plus de monde possible et surtout de s'amuser en leur compagnie.

"Isha ! Mec, où as-tu trouvé une bête pareille ?! Tu sais un lapin aurait suffi, tu n'étais pas obligé de ramener le roi de la forêt !" s'esclaffa l'un de ses camarades de chasse.

L'homme ne savait pas vraiment comment le prendre. Etait-ce de la moquerie ou de l'admiration ? Pensant que la dernière solution était peu probable, il sourit au jeune homme et ravala difficilement sa salive. De toutes façons, c'était l'heure. Le chef, revêtu de sa plus belle tenue de cérémonie, s'avança vers le feu. La célébration pouvait commencer...
avatar
Isha Kohana

Messages : 11
Date d'inscription : 05/12/2017

Feuille de personnage
Nombre de missions réalisées :
Inventaire :

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: We'll paint it red to fit right in - Welcome to the New Age

Message par Imala Tyee le Lun 11 Déc - 18:25

"Imala ? On te parle là. Tu nous écoutes ?"

La jeune femme se tourna vers ses interlocuteurs, leur accordant son entière attention. Cela faisait une heure que ses amis lui racontaient les derniers ragots au sein de la tribu. Ce n'était pas qu'elle n'aimait pas y participer, mais son esprit était quelque peu ailleurs. Depuis que son père avait enfin annoncé le début des festivités, elle n'avait plus aperçu Isha. Comme d'habitude, il avait du s'isoler. Ramener un cerf pour Lankashi ne lui avait pas fait gagner l'admiration et l'affection de la tribu. Elle s'en doutait, mais elle avait espéré qu'ils camperaient moins sur leurs positions après son exploit. Manifestement, les lauriers étaient réservés à un certain type de personnes, et Isha n'en faisait pas parti.

Elle avait déjà eu l'occasion d'effectuer un voyage dans ce qu'il restait de la tribu d'Isha qu'ils avaient affronté alors qu'elle n'était qu'un nourrisson. C'était il y a quelques années, et elle accompagnait son père afin de réduire définitivement à néant les rancunes entre les deux tribus. Du moins, officiellement. Les deux tribus avaient perdu des membres, mais celle d'Isha en était sortie clairement la plus touchée. C'est pourquoi elle ne comprenait pas pourquoi tout ce ressenti envers Isha, alors qu'il n'était qu'une victime et que sa tribu avait subi le plus lourd des pertes. Peu importe qui avait commencé cette querelle, beaucoup avaient perdu quelqu'un. Ils étaient déjà un des rares peuples à ne pas se mélanger entièrement à la civilisation, pourquoi aller jusqu'à refuser un semblable parce qu'il n'a pas la même affiliation ? Si elle pouvait prendre la tête de la tribu, beaucoup de choses changeraient...

Une de ses amies leur ramenèrent à tous une assiette et ils mangèrent en silence. Tout le monde était affamé, et il fallait reconnaître que le contenu de leur assiette était plus qu'alléchant. Ils avaient eu le temps de dépecer et de cuire les quelques lapins et faisans que les autres participants avaient ramené au feu de bois. La chair était grillée à l'extérieur et tendre à l'intérieur, tout ce qu'elle adorait. Son seul regret était qu'ils n'avaient pas eu le temps de préparer le cerf. Elle aurait aimé voir les visages ravis et hypocrites des membres de la tribu en mangeant l'animal, occultant comme ça les arrange que c'était Isha qui avait ramené la créature.

Quand ils eurent fini de manger, elle s'éloigna de ses amis en prétextant devoir se laver les mains et saluer ses parents. En réalité, elle cherchait Isha. Il lui fallut faire le tour des baraques pour le trouver en retrait, à l'orée du bois. Elle le retrouvait souvent ici, à l'abri des regards inquisiteurs des membres de la tribu, quand elle pouvait se soustraire à leur surveillance. Par chance, ce soir, tout le monde était occupé à festoyer et personne ne ferait attention à elle. Pas même ses amis qui avaient bien assez de choses à se raconter et qui se doutaient qu'elle passerait du temps à faire le tour des convives afin de les saluer comme il se doit.

Quand elle arriva à sa hauteur, elle s'assit sur un rondin de bois, poussant un soupir agacé.

"Enfin du calme ! Je suis peut-être une pipelette, mais quand ils s'y mettent à plusieurs, même moi j'ai la tête qui va exploser."

Elle lui sourit, espérant que sa légèreté effacerait l'air sévère qu'il affichait avant qu'elle n'arrive. Cela lui déchirait le cœur de le voir être mis à l'écart, et le fait qu'il s'y était habitué et avait pris le tempérament d'un solitaire l'achevait. Il ne méritait pas ce traitement. Elle aurait aimé que les autres le voient comme elle voyait elle. Ou, du moins, aussi positivement. Elle n'allait pas se mentir, le fait qu'aucune des autres jeunes femmes de la tribu ne lui donnaient du crédit la réconfortait. En quelques sortes, il n'était qu'à elle. Son petit secret.
avatar
Imala Tyee

Messages : 13
Date d'inscription : 05/12/2017

Feuille de personnage
Nombre de missions réalisées :
Inventaire :

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: We'll paint it red to fit right in - Welcome to the New Age

Message par Isha Kohana le Mer 13 Déc - 14:40

Il s'était mis en retrait après avoir partagé le repas avec ses parents. A l'orée de la forêt, un rondin de bois imposant trônait sur les feuilles mortes, l'endroit idéal pour observer sans être importuné. Isha ramassa un morceau de bois et sortit son couteau fétiche. La lame aiguisée gratta doucement la surface de l'écorce afin de dévoiler la chair dure du bois. Il ne savait pas exactement ce que deviendrait son oeuvre pour l'instant, taillant sans vraiment y faire attention. Des rires se faisaient entendre de la place du village. De là, l'homme pouvait apercevoir les autres, danser, chanter, s'amuser. Ses parents avaient l'air heureux. Imala aussi.

Quelques instants passèrent sans qu'il ne pense à quoi que ce soit. Ou peut-être à ce moment cette après-midi où il s'était senti léger en compagnie de la jeune femme. Il aimait ce qu'il ressentait quand il était avec elle, elle le rendait... plus normal, meilleur. Juste par sa présence.

Un bruit de pas lui fit relever la tête. C'était elle, qui venait s'asseoir à côté de lui sur le rondin de bois. Elle prétextait apprécier un peu le calme de cet endroit isolé. Il ne répondit pas immédiatement, terminant sa sculpture qui se dévoilait enfin comme ce qui ressemblait à une fleur. Isha se décala légèrement pour se rapprocher d'elle, au coude à coude et lui tendit l'objet.

"Moi j'aime bien t'entendre parler." dit-il avec un demi-sourire. Il releva les yeux vers son visage, se plongeant dans ses prunelles marrons. "C'est pour toi. Pour te remercier."

Un bruissement de feuilles les firent presque sursauter, leurs têtes se retournèrent de concert vers la forêt sombre derrière eux. Isha plissa les yeux, mais rien ne semblait se distinguer dans l'obscurité. Il haussa simplement les épaules avant de reprendre position en direction du feu et du village. Les flammes les éclairaient à peine à cette distance, l'ambiance tamisée lui donnait soudain une envie irrésistible de rester au plus près d'elle. Il pouvait sentir la chaleur de son corps à travers leurs vêtements, et presque la douceur de sa peau pourtant cachée. Détaillant un instant son visage, il remarqua le dessin de ses petites fossettes qu'il aimait tant et qui la rendait si belle. Son regard dériva vers ses lèvres, entrouvertes, comme dans l'attente de quelque chose. Isha ravala difficilement sa salive, il n'oserait donc jamais franchir cette barrière qui s'était dressé entre eux avec l'âge adulte...

Son regard croisa le sien quelques secondes et il comprit rapidement qu'elle avait suivi le fil de ses pensées. Isha s'éclaircit la gorge, sans pour autant s'éloigner d'elle.

"Tu te souviens quand on était gosses... et qu'on faisait tous ces voeux. On fermait ensuite nos yeux tellement forts... comme si plus forts on les fermait, plus on avait de chance qu'ils se réalisent."

Il ne put s'empêcher un sourire à la mémoire de ces bons moments. Il inspira profondément un moment, comme pour se donner plus de contenance.

"Imala..." commença-t-il avant d'être coupé par un grondement venant de la forêt.

Cette fois-ci il se releva d'un bond pour faire face à un potentiel danger. Mais toujours rien de visible. Il s'approcha de quelques pas, tenant fermement son couteau en main. Ce pouvait être simplement un animal... mais lorsqu'il faisait nuit, le bois regorgeait de prédateurs, et si ce soir l'un d'eux s'approchait du village, il y aurait peut-être des blessés... ce qu'il ne laisserait pas faire. Pas mal de ces congénères avaient bu, et leurs sens de chasseurs n'étaient peut-être pas aussi aiguisés que sa lame ce soir-là. Il fit signe en direction d'Imala de ne pas bouger et se remit à avancer lentement, ses yeux se faisant rapidement à l'obscurité ambiante, en espérant qu'il puisse détecter la provenance de ces bruits avant qu'une attaque surgisse.
avatar
Isha Kohana

Messages : 11
Date d'inscription : 05/12/2017

Feuille de personnage
Nombre de missions réalisées :
Inventaire :

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: We'll paint it red to fit right in - Welcome to the New Age

Message par Imala Tyee le Jeu 14 Déc - 14:04

Imala tendit la main pour récupérer l'objet qu'il venait de lui offrir. Elle fit tourner la sculpture en bois dans ses doigts, la détaillant. Il avait toujours été doué pour ce genre de choses. C'était une des choses qu'elle appréciait chez lui. Quand les autres cherchaient à vouloir être les plus forts, Isha créait quelque chose de beau.

"Merci... c'est magnifique."

Elle faillit lâcher son cadeau quand un bruit surgit de nulle part, prise de court. Elle se tourna vers la source de ce bruit, mais ne vit rien. Sûrement un animal de la forêt qui s'était rendu compte qu'il s'approchait un peu trop du monde des humains. Après tout, ils vivaient dans la nature. Ses yeux trouvèrent ceux d'Isha et elle put y lire une intensité qui alluma un brasier en elle alors que son regard dérivait vers ses lèvres. Elle ferma les yeux un instant, espérant secrètement qu'il allait oser faire un mouvement dans sa direction.


"Tu te souviens quand on était gosses... et qu'on faisait tous ces voeux. On fermait ensuite nos yeux tellement forts... comme si plus forts on les fermait, plus on avait de chance qu'ils se réalisent."


Elle garda les paupières closes, se plongeant dans ces merveilleux souvenirs. Elle hocha positivement de la tête en souriant nostalgiquement. A cette époque, tout leur semblait possible, ils avaient la sensation que rien ne pourrait se mettre en travers de leur chemin. Ils étaient bien loin de la vérité... Ses yeux se rouvrirent quand il l'interpella, l'espoir brûlant dans ses pupilles. Auraient-ils un jour le courage d'assumer ce qu'ils ressentaient l'un pour l'autre ?

Le fil de ses pensées fut coupé par un grondement sourd en provenant de la forêt. Isha bondit immédiatement sur ses pieds, prêt à les défendre. Elle se leva également et sortit de sa chaussure un petit opinel. Il ne lui serait pas d'une grande aide si c'était une grosse bête, mais elle ne se sentait au moins pas totalement démunie. Si seulement elle avait son arc avec elle...

"Qu'est ce que c'est ? Je ne vois rien." murmura-t-elle au jeune homme, ignorant son ordre de ne pas bouger et le suivant silencieusement.

D'un coup, tout s’accéléra. Une femme, la quarantaine, surgit de l'obscurité de la forêt. Imala tira Isha en arrière, remarquant directement que quelque chose clochait. La femme semblait hystérique et fonçait droit sur eux, prêts à les attaquer. Un côté de son visage était dépourvu de peau, laissant la chair à l'air libre, et ses bras et ses jambes étaient recouverts de plaies et de trous qui ressemblaient à des morsures.

"Arrêtez-vous ! N'avancez pas !" hurla-t-elle en brandissant son couteau en guise de menace et en s'avançant d'un pas alors que la chose accourait vers elle.

Aucune réaction de la part de l'assaillante. Celle-ci se jeta sur Imala. Elle eut juste le temps de placer son bras pour protéger son visage avant que la chose ne l'attaque. Elle hurla de douleur quand ses dents se plantèrent dans son bras. Elle ne comprenait pas bien ce qu'il se passait, mais la femme en face d'elle voulait la tuer, elle en était sûre. Arrêtant de réfléchir, elle raffermit la prise sur son opinel et poignarda la femme à l'épaule, espérant la faire lâcher. De son autre main, elle retenait le poids de son assaillant comme elle le pouvait. Son coup n'eut aucun effet, et elle se sentait bientôt débordée. Elle la poignarda encore une fois, cette fois-ci à la poitrine, craignant réellement pour sa vie. Cela n'avait toujours aucun effet. La peur s’immisça dans son corps, faisant trembler ses membres, lui donnant des sueurs froides. Était-ce la fin ? Pourquoi ses coups de couteau n'avaient aucun effet sur la femme ? Elle aurait du s'écrouler au sol et se vider de son sang.

"Isha ! Eloigne-la de moi ! "
avatar
Imala Tyee

Messages : 13
Date d'inscription : 05/12/2017

Feuille de personnage
Nombre de missions réalisées :
Inventaire :

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: We'll paint it red to fit right in - Welcome to the New Age

Message par Isha Kohana le Jeu 14 Déc - 15:19

Une silhouette humaine se distingua dans la pénombre environnante. Les bruits provenaient bien de cette personne, mais qui était-elle ? Etait-ce l'un de leur camarade voulant leur faire une farce ? Ce ne serait pas la première fois qu'Isha ferait les frais des blagues des jeunes de leur âge. Quand un rayon de lune illumina son visage, Isha eut un mouvement de recul. Imala eut la même réaction puisqu'elle le tira d'autant plus en arrière en attrapant sa veste. Les yeux de l'homme s'écarquillèrent davantage encore alors que leur assaillant se dévoilait en s'approchant. Des lambeaux de vêtements lui faisaient office de robe, salie et déchirée. Ses membres étaient extrêmement pâles et blessées. Des trous recouvraient la plupart de sa peau, et même quelques os étaient visibles. Son visage lui, n'avait plus rien d'humain... Plus rien d'humain, plus rien de vivant.
Une autre créature surgit de la nuit, et se jeta sur Isha alors que la femme continua son chemin vers sa compagne d'infortune.

Son couteau comme seule arme, il n'hésita pas un seul instant à le planter dans l'estomac de l'homme qui semblait avoir les mêmes symptômes. Etaient-ils malades ? Que leur était-il arrivé ? Sa victime ne broncha même pas et lui saisit l'épaule avant de jeter sa tête en avant pour le mordre. Isha trébucha sur un rocher et s'effondra en arrière. Reculant en rampant de quelques pas, il se remit très vite sur ses pieds et revint à la charge. Il esquiva une autre tentative d'harponnage de la créature et se retrouva derrière elle. Le temps qu'elle se retourne, il put lui assener plusieurs coups de couteaux près de la moelle osseuse. Toujours aucun effet. Ses yeux dérivèrent vers Imala lorsqu'il entendit un cri, elle aussi en prise à l'autre danger. Elle venait de se faire mordre, d'après le sang qui s'écoulait de son bras. Vite, il fallait qu'il se débarrasse de cet homme avant qu'il ne soit trop tard pour Imala...

Isha inspira profondément, bombant sa cage thoracique à son maximum avant de se mettre en position de combat. Il n'était peut-être pas doué pour l'arc et les flèches, mais le combat au corps à corps était une autre histoire. Tous les enfants de la tribu avaient eu quelques notions d'auto-défense, et Isha perfectionnait ses techniques dès qu'il en avait le temps. Il bloqua l'attaque de l'homme et le poussa d'un coup d'épaule, de toutes ses forces. Approchant rapidement par derrière, il bloqua sa tête en maintenant son front avant de viser la carotide. Sa lame s'enfonça dans la chair qui paraissait bien molle, et comme la créature se débattait, ce n'est pas juste son artère qui failli mais son crâne en entier. Le buste et le reste retombèrent mollement à terre à côté de la tête, isolée mais encore bien mouvante. Les dents claquaient toutes seules, et elle semblait vouloir se diriger vers lui... Son rythme respiratoire était à son paroxysme, exacerbé par la peur de voir que ces créatures semblaient immortelles. Le jeune homme s'approcha une dernière fois de la créature pour planter son couteau dans sa tête, et enfin, la vie disparut de chacune de ses extrémités. Il se releva en fixant la tête, terrifié.

"Isha ! Eloigne-la de moi ! "

Son regard se détourna immédiatement sur Imala, toujours en proie avec l'autre créature. Il fit les quelques pas les séparant et l'attrapa avec force par les deux épaules avant de la jeter en arrière. Le femme roula sur quelques mètres avant de se relever aussitôt, bras tendus vers eux.

"Va au village, va prévenir les autres !" somma-t-il à Imala en l'aidant à se relever, l'agrippant par le bras.

Il s'approcha de la menace, qui semblait plus déterminée que jamais à vouloir les mordre. Pourquoi ? Se nourrissaient-ils d'êtres humains ? Il avait bien entendu parler de tribus cannibales, mais leur apparence effrayante n'était que des déguisements... Et il ne tombait certainement pas en morceaux lorsqu'on les bousculait un peu... Isha bondit sur la femme, l'emportant avec lui sur le sol, parvenant à la bloquer sous lui. Il répéta son geste meurtrier, lui tranchant la gorge mais cette fois-ci, cela n'eut pas l'effet escompté. Pire encore, la créature se débattant avec ses bras, fit voler sa lame beaucoup trop loin pour qu'il puisse la rattraper. Ses yeux repérèrent un rocher assez gros et à portée de mains, et instinctivement, le jeune homme s'en empara avant de l'assener plusieurs coups sur le front de la créature. Du liquide cérébral, peut-être aussi du sang, jaillirent et souillèrent ses vêtements ainsi que ses mains et son visage. La femme finit par arrêter de bouger et Isha se releva brusquement pour s'éloigner en arrière, trébuchant à nouveau, mais surtout voulant aller le plus loin possible de ces deux créatures.

Il se redressa et courut vers la place du village, alors que d'autres bruits se faisaient entendre de la forêt. Combien y en avaient-ils ? Arrivés à portée de voix, il cria, désespérément.

"Rentrez ! Tout de suite ! Ils arrivent !"

A bout de souffle, il s'arrêta à hauteur d'Imala qui avait rejoint son père. L'homme, toujours stoïque, lança un regard vers l'orée du bois avant de leur intimer d'aller vers les baraquements. Isha agrippa au passage ses parents et tous se dirigèrent vers la maison du chef de la tribu. Il lança un regard inquiet à la jeune femme qui tenait son bras meurtri.

"Que se passe-t-il, bon sang ?" demanda sa mère en encadrant son visage de ses deux mains, le reluquant de haut en bas. "Tout ce sang... Qu'avez-vous fait ?!"

"Des... créatures... Je ne sais pas, ces choses ne sont pas humaines, elles ne peuvent pas l'être..." dit-il, toujours en essayant de regagner son souffle.

Ses yeux cherchèrent ceux d'Imala, espérant y trouver un peu de soutien. La situation était incongrue, et il n'était pas certain que tous les croient...

"La tête. C'est le seul moyen de les arrêter apparemment. En tout cas, le seul que j'ai trouvé."

Le chef de la tribu se dirigea lentement vers lui, s'arrêtant pile en face. Il faisait deux têtes de plus que lui, et sa carrure était beaucoup plus impressionnante. Ce qui l'effrayait le plus à cet instant, cela dit, était le calme apparent dont il faisait preuve. Qui ne fut pourtant que de courte durée, puisque l'homme le bouscula en arrière en coinçant sa trachée sous son énorme bras, l'empêchant de respirer.

"Si c'est une blague, elle n'est certainement pas drôle ! Que faisiez-vous dans le bois ?! Pourquoi toute cette comédie ?! Que faisais-tu avec ma fille ?!" cracha-t-il, soudain furieux et très certainement incontrôlable car ni son père ni sa mère ne firent le moindre mouvement, choqués et paralysés par cette réaction.
avatar
Isha Kohana

Messages : 11
Date d'inscription : 05/12/2017

Feuille de personnage
Nombre de missions réalisées :
Inventaire :

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: We'll paint it red to fit right in - Welcome to the New Age

Message par Imala Tyee le Jeu 14 Déc - 16:04

Imala sentit les mains du jeune homme se poser sur ses épaules et la tirer en arrière. Elle s'écorcha les mains en les posant au sol, essayant de maîtriser sa chute face au geste brusque d'Isha. Sonnée une seconde, elle reprit très vite ses esprits quand il lui somma de rejoindre le village pour prévenir les autres. Elle hésita un instant, ayant peur d'abandonner son ami à un triste sort, mais, de toute façon, elle ne pouvait rien faire. Il avait réussi à se débarrasser de la deuxième chose, alors qu'elle avait bien failli se faire tuer. Ses mains tremblaient encore du choc de l'attaque.

Elle se releva rapidement et se mit à courir vers la place des fêtes, se réconfortant de le laisser derrière en se disant que c'était son rôle d'avertir les gens du village. Elle était la fille du chef, après tout. Rapidement, elle aperçut son père en train de boire un verre avec un des anciens de la tribu et lui fonça dessus.

"Papa ! Ecoute-moi, c'est très sérieux ! Il faut mettre tout le monde à l'abri ! Il y a des... des choses qui nous ont attaqué" hurla-t-elle, lui secouant les épaules.

Il la repoussa et se releva, la toisant avec son regard inquisiteur pour déceler si elle mentait ou pas. Il jeta un coup d'oeil à son bras meurtri et le prit dans sa main, jaugeant la blessure. Au moins, c'était une preuve irréfutable.

"Qu'est ce qu'il s'est passé ? s'enquit-il.
- Je t'expliquerai plus tard, il faut se mettre à l'abri ! Crois-moi, s'il te plait !" supplia la jeune femme.

Au même moment, une vague de soulagement la saisit quand elle vit Isha revenir, bien vivant. Il ordonna que tout le monde se mettre à l'abri, et il semblait que son initiative ait fini par convaincre son père de l'urgence de la situation. Il dirigea la tribu vers une des baraques de stockage, afin qu'ils restent tous ensemble si la menace était bien réelle. Ici, ils avaient de quoi s'équiper en armes s'il fallait combattre.

Elle croisa le regard d'Isha qui essayait d'expliquer ce qu'ils avaient vu. Ils savaient tous les deux que les autres ne les croyaient pas. Ils savaient également qu'ils n'auraient probablement pas le choix. Cette situation était trop bizarre pour qu'elle soit simplement oubliée une fois l'urgence levée. Elle imprima l'information que le jeune homme venait de leur donner dans sa tête, comprenant à présent pourquoi ses coups de couteau n'avaient eu aucun effet. Elle ne s'expliquait pas comment c'était possible, mais, au moins, ils savaient comment s'en défendre.

Sa mère se faufila à travers les membres de la tribu pour lui saisir le bras, le visage dévoré par l'inquiétude en voyant sa blessure.

"Ne bouge pas, je vais te soigner."

Elle acquiesça distraitement, contournant l'interdiction et se dirigeant vers la fenêtre. La place était encore éclairée par le grand feu qu'ils avaient allumé pour la fête. Elle plissa des yeux pour mieux discerner les ombres qu'elle voyait danser au loin. Sa main se posa automatiquement sur sa bouche, retenant un cri d'effroi, en constatant qu'une horde se dirigeait vers eux. A peine éclairés par les flammes, on aurait dit des démons. Ils ne pouvaient pas être humains, elle en était sûre.

Elle se retourna seulement pour voir son père plaquer Isha contre le mur et faire éclater sa fureur. Son sang ne fit qu'un tour et la colère lui monta au nez. Elle se précipita sur son père et agrippa son bras, plantant ses ongles dans sa peau, pour le faire lâcher.

"Arrête ! Tu ne crois pas qu'il y a plus important pour l'instant ? Il m'a sauvé la vie, ça ne compte pas à tes yeux ? Va voir par toi-même si tu ne nous crois pas, avant qu'on se fasse tous tuer !" cria-t-elle, folle de rage.

Le silence se répandit dans la salle. Tout le monde retenait son souffle, choqués par la prestation de la jeune femme à tenir tête à son père aussi violemment. Son père glissa son regard sur elle et relâcha le jeune homme. Son visage se fit grave, impassible. Il semblait enfin prendre conscience de la réalité de l'urgence. Sans un regard pour les deux jeunes gens, il se dirigea vers la fenêtre et scruta les environs.

Un bruit assourdissant retentit et elle put voir son père reculer d'un pas. Son visage se décomposa à mesure qu'il constatait la gravité de la situation. Les autres membres de la tribu s'agitèrent, certains hurlèrent, tétanisés par ce qu'ils venaient de voir. Une des choses avait foncé tout droit contre la fenêtre, éclaboussant de sang la vitre qui s'était fissurée sous l'impact. S'ils arrivaient à rentrer, était-ce vraiment une bonne idée de tous s'enfermer au même endroit ?

Son père se retourna brusquement en prenant une grande inspiration, prêt à remplir son rôle de chef de la tribu et à reprendre le contrôle sur les événements.

"Que chacun se saisisse d'une arme ! Il faut les repousser avant qu'ils n'arrivent à rentrer !"

Un brouhaha intense remplit la salle alors que chacun se précipitait sur des arcs, des baïonnettes et les quelques fusils qu'ils avaient en réserve. Son père se saisit d'une carabine de chasse et glissa un revolver entre les mains de sa femme et de sa fille. Ils étaient peu à savoir tirer avec une arme à feu, mais il avait appris à ses proches et à quelques hommes de la tribu à s'en servir, au cas où une situation exigerait qu'ils aient besoin de s'en servir. Cette situation était arrivée, et il remercia le ciel d'avoir pris cette initiative.

"Il va falloir aller dehors. Visez la tête, si ce qu'a dit Isha est exact. Imala, Naya, restez ici."

Elle s'apprêta à le contredire, mais il lui coupa l'herbe sous le pied avec un regard sévère. Cette fois-ci, elle n'allait pas aller à l'encontre de la volonté de son père. Ce n'était pas le moment de se quereller, ils avaient des problèmes plus graves.

Pendant que les guerriers se préparaient, sa mère conduisit ceux qui ne participeraient pas au combat au fond de la pièce, loin du tumulte extérieur. Un énorme bruit retentit encore une fois, suivit d'une explosion d'éclats de verre. Les choses avaient foncé à plusieurs sur la fenêtre et avaient réussi à la briser. Son père, occupé à diriger les opérations, ne put se tourner assez vite alors qu'une des choses grimpait le rebord et se jeta à travers la fenêtre, pénétrant à l'intérieur de la baraque et se ruant sur son père. Un hurlement sortit de la bouche d'Imala, terrifiée à l'idée de perdre son père. Tétanisée, elle se retrouvait incapable de brandir son revolver, et il semblait que les autres membres de la tribu étaient dans le même état qu'elle.

"Papa !!" cria-t-elle alors que la créature se jeta sur son dos.


Dernière édition par Imala Tyee le Ven 15 Déc - 13:41, édité 1 fois
avatar
Imala Tyee

Messages : 13
Date d'inscription : 05/12/2017

Feuille de personnage
Nombre de missions réalisées :
Inventaire :

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: We'll paint it red to fit right in - Welcome to the New Age

Message par Isha Kohana le Ven 15 Déc - 13:30

Son sang ne fit qu'un tour alors que son dos rebondit durement contre la paroi du mur. Le visage du père d'Imala n'était qu'à quelques centimètres du sien, menaçant, dangereux. Isha avala difficilement sa salive, se tirer de cette situation allait être plus compliqué que prévu. Heureusement, Imala vint lui prêter main forte et le géant le relâcha, non sans lui lancer un dernier regard perçant, signe que cette discussion n'était pas close mais repoussée à plus tard.

Une longue expiration franchit ses lèvres, il n'avait même pas remarqué qu'il avait retenu sa respiration tout du long. Il fit un pas, sans oser bouger davantage, de peur de s'attirer à nouveau les foudres du chef. Celui-ci ordonna que chaque combattant se saisisse d'une arme et tout le monde se mit aussitôt en mouvement. Les plus fragiles furent conduit vers l'arrière salle par Imala et Maya, dont ses parents qui n'étaient plus tout jeunes. Il vit son père se servir d'un revolver cependant, avant de disparaître de sa vue dans la pièce voisine avec sa mère.

"Papa !!" entendit-il après qu'un énorme fracas de verre venait de perturber le chef dans ses ordres.

Isha ne réfléchit pas et fit les quelques pas qui le séparaient de l'homme pour agripper la créature. Il la tira du plus fort qu'il pût par les épaules et la jeta contre le mur. Lançant un regard vers le père d'Imala, il crut apercevoir un instant de la reconnaissance. Dernier à être désarmé, il recula vers l'une des étagères et se saisit d'un fusil à pompe. Lorsqu'il se retourna, trois des créatures avaient réussi à franchir la fenêtre. Le jeune homme chargea son arme comme il le put, tremblant à moitié par la peur que lui inspirait ces démons. Lorsqu'il releva son canon et appuya sur la gâchette, la balle fit exploser le crâne de l'un d'eux. Il jeta un dernier coup d'oeil vers Imala, à qui l'on avait sommé de rester derrière avec les autres. Il aurait voulu franchir la distance qui les séparait, écraser ses lèvres sur sa bouche, la retenir d'une main dans sa nuque et l'embrasser comme s'il n'y avait pas de lendemain. Mais la tribu avait besoin de lui.

Isha suivit les autres hommes à l'extérieur, s'arrêtant à hauteur du seuil alors que le chef attendait que tout le monde soit sorti pour refermer derrière lui et garder les autres à l'abri. Ses yeux se posèrent sur lui, pourtant encore fuyants même s'il venait de lui sauver la vie certainement. L'homme hocha simplement la tête sans un mot, comme pour lui donner son approbation. Il acceptait de combattre à ses côtés, peut-être devait-il se réjouir de ce petit progrès dans leur relation, il lui faisait au moins confiance pour une chose, même si celle-ci ne concernerait jamais sa fille unique.

Il avança dans la nuit, heureusement le feu était encore assez alimenté pour les éclairer. Il souffla en tenant son canon prêt à dégainer et jaugea les alentours. Certains en avaient déjà éliminés, mais il restait un groupe de dix en approche. Il se dirigea vers eux et tira à vue, visant la tête. Quelques corps retombèrent mollement au sol, inertes. Au moins, il n'avait pas menti, la tête semblait être la clef de leur mort.

Lorsque le calme retomba, seuls quelques grognements se faisaient entendre. Certaines créatures étaient démembrées, vivantes mais incapables de bouger. Le chef ordonna qu'on les achève, avant de brûler les corps. Leurs coutumes imposaient l'incinération afin que l'âme puisse être libérée de sa prison de chair. Et ces démons semblaient bien avoir besoin d'un peu de paix pour leurs âmes... Peut-être n'étaient-ce simplement que des âmes torturées, emprisonnées trop longtemps dans ces corps putrides. Peut-être étaient-ce des morts, revenus hantés les vivants... Quoiqu'il en soit, si d'autres rôdaient aux alentours du village, alors il leur fallait découvrir la solution de cette énigme. Il leur fallait des renseignements... Isha se promit d'appeler son oncle Ted dès le lendemain. Oncle Ted travaillait dans un casino à Las Vegas, complètement intégré à la civilisation moderne et à la société de consommation. Si quelqu'un savait quelque chose, c'était bien lui.

Isha jeta un coup d'oeil à ses vêtements. Ils étaient souillés de sang et de déchets humains, à vrai dire il n'avait pas meilleure mine que les démons. Tous rentrèrent à nouveau dans l'entrepôt, sauf deux qui montaient la garde.

"Nous allons mettre en place des tours de garde, nous ne pouvons nous faire surprendre par ces... démons. Kasha, écoute la radio, vois si d'autres ont rencontré des problèmes." somma le chef.

Kasha était un génie des technologies modernes, en tout cas pour la tribu. Il passait des heures à écouter en boucle la vieille radio qu'il avait récupérée dans une des poubelles de la ville. Le jeune homme ne se fit pas prier et disparut dans l'arrière salle.

"Il faut soigner les blessés. Personne ne sort d'ici avant le crépuscule. Faites avec ce qu'on a ici."

Le père d'Imala sembla affaisser ses épaules, comme pour annoncer une trêve. Tous se détendirent, mais restèrent sur leurs gardes. Il rejoint sa femme, assise non loin d'ici avec Imala, le bras tendu alors que sa mère s'occupait de sa blessure. Isha se dirigea vers ses parents pour s'assurer que tout allait bien.

Cette nuit... Tous s'en souviendraient comme le commencement d'une nouvelle ère. Une ère que personne n'avait prédit. Une ère terrifiante et qui semblait sans fin...
avatar
Isha Kohana

Messages : 11
Date d'inscription : 05/12/2017

Feuille de personnage
Nombre de missions réalisées :
Inventaire :

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: We'll paint it red to fit right in - Welcome to the New Age

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum