Take my hand and we'll make it - I swear

Aller en bas

Take my hand and we'll make it - I swear

Message par Imala Tyee le Sam 16 Déc - 18:47

Les yeux d'Imala s'ouvrirent au petit matin. Elle se les frotta, dissipant le voile flou qui s'y était posé pendant qu'elle dormait. Elle ne put retenir le bâillement qui força son chemin hors de sa bouche. Elle avait très mal dormi et était tombée de fatigue vers le petit matin. Des cernes jonchaient le dessous de ses yeux et sa peau était pâle. Machinalement, elle poussa les couvertures de son lit et se leva afin de s'habiller. Un petit regard par la fenêtre lui apprit que les torches qu'ils avaient placé pour surveiller les baraques avaient été enlevées et probablement jetées dans le grand brasier de la place des fêtes, alimentant le feu et brûlant les cadavres des créatures. Des sentinelles avaient été placées un peu partout dans le village, surveillant les alentours au cas où ils seraient attaqués à nouveau.

Elle n'arrivait toujours pas à assimiler les événements de la veille. Que s'était-il passé au juste ? Elle avait espéré que ce n'était qu'un cauchemar, mais l'agitation extérieure devait la faire se rendre à l'évidence que c'était bel et bien réel. Elle passa un doigt sur la blessure à son bras, recouvert par un modeste bandage grâce à l'intervention de sa mère la veille. Elle devrait désinfecter la plaie et changer de bandage, mais elle ne se sentait pas de s'occuper d'une blessure qui lui rappelait la situation irréaliste qu'ils avaient vécu hier. Après qu'ils se soient débarrassé de la horde, sa mère lui avait intimé du repos et l'avait envoyée dans sa chambre. Son père avait soutenu sa démarche en lui interdisant de sortir de la pièce avant le petit matin. Elle n'avait aucune idée de l'état de la situation actuelle. Avaient-ils appris quelque chose de nouveau ?

En descendant prendre son petit-déjeuner, elle croisa sa mère qui s'affairait à préparer le déjeuner Elle avait apparemment dormi toute la matinée. Sa mère lui envoya un regard grave avant de lui servir une assiette et des couverts.

"Quelles sont les nouvelles ? s'enquit la jeune femme.
- Demande à ton père, il rentrera bientôt." répondit sa mère après un silence tendu.

Elle acquiesça, consciente que les nouvelles ne devaient pas être de bon augure si sa mère ne voulait pas en parler. L'angoisse lui broya les tripes et lui refila la nausée. Elle avala quelques gorgées de son bouillon pour faire plaisir à sa mère, mais repoussa bien vite l'assiette. Sa mère ne fit aucun commentaire sur le manque d'appétit de sa fille, n'ayant pas le coeur de manger elle-même.

Après ce qu'il lui sembla être des heures à rester assise là et regarder sa mère ranger la cuisine, elle entendit enfin la porte d'entrée claquer. Elle se releva d'un bond et accourut vers son père qui expira longuement en la voyant arriver.

"Dis-moi ce qu'il se passe, s'il te plait, supplia-t-elle.
- L'Ancien pense que les créatures sont le résultat d'une punition divine parce que nous nous éloignons du chemin de la foi. Quant à Kasha, il a trifouillé la radio toute la nuit. Toutes les émissions sont coupées, et il ne reste que quelques fréquences de secours et des appels à l'aide." Il marqua une courte pause avant de regarder sa fille, l'air grave. "Ils sont partout, Imala. Nous ne sommes pas les seuls concernés. Tout le pays est touché, peut-être même le monde entier."

Sa respiration se coupa à l'annonce de son père. Tout le pays, voire le monde entier ? Qu'allaient-ils devenir ? Des milliers de gens devaient déjà être morts... Heureusement, les créatures étaient facilement abattables et ne causaient pas de gros dégâts à part quelques morsures, si elles étaient arrêtées à temps. Mais tout le monde n'avait pas la même capacité de défense. Et les enfants, les vieillards, les malades ? S'ils n'avaient personne pour les défendre, ils étaient condamnés à une mort certaine... Comment le monde pouvait aller aussi mal ? Que s'était-il passé à l'extérieur ? La tribu vivait dans un cocon confortable, mais elle était bien trop coupée du monde quand il s'agissait de comprendre ceux qui ne vivaient pas comme eux.

"Où vas-tu ? la coupa son père alors qu'elle se précipitait vers la porte d'entrée.
- Chez mes amis, je reviens dans quelques heures" lâcha-t-elle à la volée avant de filer.

Son père lui lança un regard désapprobateur, se doutant fortement qu'elle allait retrouver Isha, mais ne dit rien. Au moins, la situation avait le mérite d'avoir adouci la vision de son père envers le jeune homme. Il fallait voir le positif...
avatar
Imala Tyee

Messages : 13
Date d'inscription : 05/12/2017

Feuille de personnage
Nombre de missions réalisées :
Inventaire :

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Take my hand and we'll make it - I swear

Message par Isha Kohana le Lun 18 Déc - 11:39

Il s'était levé de bon matin, de toutes façons ce n'était pas comme s'il avait réussi à fermer l'oeil... Isha avait guetté par sa fenêtre toute la nuit. Du haut de sa chambre à l'étage, il avait vu sur la place, l'orée du bois et sur la plus grande partie des autres habitations. Seul le son du zip de son sac à dos se fit entendre dans la maison, le calme était retombé depuis cette nuit. Ses parents, épuisés et encore sous le choc, avaient fini par aller se coucher comme la plupart des habitants de la tribu sauf les sentinelles. Adriel lui avait ordonné d'aller se reposer lui aussi et l'avait même remercié sur un demi-ton, comme si c'était interdit. Oui, si Imala et lui n'avaient pas été les premiers en ligne de mire, le bilan de cette nuit aurait pu être bien plus grave. Si la horde entière leur était tombée dessus par surprise... Il n'osait même pas imaginer le résultat.

Il descendit les marches quatre à quatre, et parcourut le salon avec autant d'empressement. Quelques braises crépitaient encore dans le foyer de la cheminée, mais le feu allait s'éteindre. La main déjà sur la poignée de la porte, il fit demi-tour pour aller remettre quelques bûches. Sa mère aimait se réconforter près du feu, même en plein mois de juin.

"Fils ?" entendit-il doucement du haut des escaliers.
"Je sors, je serais parti quelques heures. Je prends le pick up." répondit-il à son père sans lui laisser le choix.

La seule chose que put entendre le patriarche fut la porte se refermer derrière le jeune homme. Il se dirigea vers le pick up garé derrière la maison. Ils ne l'utilisaient pas souvent, car les sorties à l'extérieur était plutôt rares. Il s'installa au volant et alluma le véhicule, le moteur rugit avant de s'adoucir.

La porte côté passager s'ouvrit, et il eut un mouvement de recul sous la surprise. Imala. Elle se demandait probablement quelle idée stupide lui était passée par la tête pour qu'il soit dans le pick-up. L'homme savait pertinemment qu'il n'était pas avisé de contredire la jeune femme et avant même de lui expliquer, il lui fit signe de monter. Ils démarrèrent vers le sentier menant à la départementale longeant le canyon.

"Ta blessure ?" demanda-t-il, inquiet, en jetant un coup d'oeil vers son avant-bras.

Hier soir, quand ils étaient tous les deux assis l'un à côté de l'autre sur ce rondin de bois près de la forêt, il avait failli lui dire... lui dire qu'il avait toujours eu des sentiments pour elle. Maintenant tout cela paraissait tellement dérisoire. Son coeur ne s'arrêtera jamais de battre la chamade à chaque fois qu'il la verrait, mais il ne pouvait pas être aussi égoïste. Et puis, elle avait sûrement autre chose à faire que de penser à sa petite personne à l'heure qu'il était. Son père devait être sur le branle-bas de combat, et il savait ô combien elle adorait se mêler aux affaires de la tribu. Elle était la digne héritière de son père, et serait un jour une grande et respectable chef de tribu.

"Je dois contacter mon oncle." lui avoua-t-il enfin. "Et accessoirement, ça ne fera pas de mal de savoir ce qu'il se passe en ville... peut-être même récupérer quelques vivres."

Sur le chemin, ils passèrent à côté de plusieurs véhicules abandonnés. L'atmosphère était sinistre, et Isha regretta presque d'avoir emmené Imala avec lui. Au fur et à mesure des quelques kilomètres les séparant de la ville, un mauvais pressentiment continua de grandir en lui...
avatar
Isha Kohana

Messages : 11
Date d'inscription : 05/12/2017

Feuille de personnage
Nombre de missions réalisées :
Inventaire :

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Take my hand and we'll make it - I swear

Message par Imala Tyee le Mar 19 Déc - 21:26

Imala se dirigea tout d'abord vers la maison de son ami, espérant le trouver encore chez lui. Elle avança prudemment, observant les alentours. Ils avaient éliminé la horde, mais, si elle comprenait bien la situation, ce n'était pas un accident isolé. Ils devraient s'attendre à voir d'autres hordes débarquer. Des milliers de zombies pourraient leur tomber dessus à tout moment... Un frisson parcourut sa colonne vertébrale à cette pensée. Les armes dont ils disposaient ne seraient jamais assez suffisantes pour une horde de cette taille. Ils n'avaient pas beaucoup d'armes à feu, et encore moins de munitions. Si le monde était en train de s'écrouler, toutes les armureries et les épiceries du pays devaient être en train d'être ravagés et vidés. Ils n'avaient pas de temps à perdre. Elle irait en toucher un mot à son père dès qu'elle aurait vu Isha.

Quand elle arriva à hauteur de sa maison, elle le vit en sortir d'un pas pressé. Il se posa au volant du pick up de la famille et alluma le contact. Ni une ni deux, elle accourut et ouvrit la portière pour lui jeter un regard inquisiteur. Que pensait-il faire à s'éclipser tout seul en plein milieu de l'apocalypse ? Ce n'était pas son genre de fuir ou d'abandonner la tribu, même s'ils le méprisaient. Et puis... il n'allait quand même pas l'abandonner elle, si ? Il lui fit signe de monter et elle s'installa en soupirant de soulagement. Au moins, quoiqu'il décide de faire, elle pourrait veiller à ce qu'il ne fasse pas de bêtises et ne se fasse pas tuer bêtement quoi qu'il fasse.

Avant qu'elle n'ait pu lui poser de questions, il s'enquit de sa blessure et elle baissa le regard en le ponctuant d'un signe de la main évasif.

"Ça va" répondit-elle simplement.

"Je dois contacter mon oncle. Et accessoirement, ça ne fera pas de mal de savoir ce qu'il se passe en ville... peut-être même récupérer quelques vivres."

Si elle se souvenait bien, son oncle travaillait dans un des casinos d'une ville proche. Ils devaient donc aller à la ville la plus proche, Canyon Village, afin de pouvoir lui téléphoner. Il saurait sûrement les renseigner sur la situation en dehors de la réserve plus précisément que ce qu'ils avaient pu entendre à la radio. D'ailleurs, était-il au courant du compte-rendu de Kasha sur la situation ? Elle n'avait même pas pu lui dire correctement au revoir la veille. Elle ne l'avait même pas encore remercié comme il se doit.

"Au fait" commença-t-elle en plongeant son regard dans le sien, sa main frôlant la sienne posée sur le levier de vitesse. "Merci pour m'avoir sauvé la vie."

Elle reposa sa main sur ses cuisses, gênée par le court contact de leur main. C'était toujours difficile de garder une attitude distante quand la seule envie qu'elle avait était de pouvoir enfin toucher sa peau. Parfois, son corps parlait d'elle-même et seule sa raison arrêtait ses gestes avant de commettre l'irréparable. Afin de dissiper l'ambiance gênante qui régnait dans la voiture selon elle, elle décida de lui apprendre les dernières nouvelles, au cas où il n'était pas encore au courant. Son visage s'assombrit à mesure qu'elle s'apprêtait à parler.

"Je ne sais pas si tu es au courant, mais... d'après toutes les informations qu'on a eu pendant la nuit, ce n'est probablement pas un accident isolé. Canyon Village a du être envahi également... Ton oncle n'est peut-être même plus..."

Elle ne finit pas sa phrase qui était déjà assez parlante telle qu'elle. Toute cette expédition commençait à l'angoisser. La route déserte et les véhicules abandonnés qu'ils dépassaient ne l'aida pas à regagner son calme. Elle avait un mauvais pressentiment, et elle se trompait rarement sur ceux-ci. Sa main se porta automatiquement à sa cuisse par dessous sa robe, là où son holster renfermait le revolver chargé que son père lui avait donné. Il ne lui avait pas demandé de lui rendre, comprenant bien qu'elle en aurait besoin tôt ou tard. Elle espérait qu'elle n'en aurait pas besoin aujourd'hui. Au moins, s'ils étaient dans le pétrin, elle était habillée pour courir et était armée, c'était au moins ça...
avatar
Imala Tyee

Messages : 13
Date d'inscription : 05/12/2017

Feuille de personnage
Nombre de missions réalisées :
Inventaire :

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Take my hand and we'll make it - I swear

Message par Isha Kohana le Mar 19 Déc - 21:55

Elle avait frôlé sa main sur le levier de vitesse. C'était comme s'il avait empoigné volontairement une clôture électrifiée. Le contact était tellement agréable et tellement douloureux à la fois. Car il savait pertinemment qu'il n'y en aurait pas d'autres. Et pourtant tout son corps lui criait le contraire. Imala lui annonça les nouvelles du jour, et son visage s'assombrit au fur et à mesure de son discours. Oui, peut-être que son oncle n'était plus de ce monde à l'heure où ils en parlaient, mais il se devait d'essayer au moins.

Ils arrivèrent aux abords de la ville, les premières maisons se dessinant à l'horizon. Isha ralentit encore leur allure, cette fois-ci il était hors de question de se faire surprendre. Les habitants devaient eux aussi être en état de choc, en tout cas pour ceux qui avaient survécu. Et il savait de source sûre que tous les habitants ne voyaient pas leur village autochtone comme leur patrimoine culturel...

"Regarde..." dit-il en désignant les ruelles vides. "Personne ne sort..."

Ils avancèrent encore jusqu'au centre, où le jeune homme gara la voiture le long du trottoir. La cabine n'était qu'à quelques mètres. Il coupa le moteur et descendit du pick-up, puis rejoignit le trottoir où Imala se trouvait. En face se trouvait la boutique d'armes de la ville, tenu par le vieux Phil, un énergumène chauve et aigri qui se prenait pour le roi du fusil. Il était sympathique au fond, c'était juste sa façon d'être bourrue qui ne passait pas avec tout le monde. Et puis comme il avait l'habitude de le dire, si ça ne plaisait pas au client, ce n'était pas son problème, il n'avait qu'à aller chercher sa marchandise ailleurs. Plus loin, l'église était visible par son clocher surplombant les habitations. Il était presque midi, les cloches devraient se mettre en marche sous peu.

Isha s'avança de quelques pas prudents vers la cabine téléphonique avant de s'arrêter net. Il se retourna vers Imala, un doigt sur la bouche pour lui intimer le silence. Son dos s'était courbé, arborant une attitude défensive. A quelques dizaines de mètres, deux créatures semblaient dévorer avec enthousiasme les entrailles d'une pauvre victime.

"Je vais aller à la cabine, n'attire pas leur attention, ils ne nous ont pas vu apparemment."

Pourtant ils étaient bien visibles... Mais les démons n'avaient d'yeux que pour leur repas. Qu'est-ce qui les faisait attaquer ? La faim ? Dans ce cas ils seraient peut-être repus pour quelques temps. Pourraient-ils un jour cohabiter avec ces créatures ? Ils savaient encore tellement peu de choses sur le phénomène... Isha s'avança vers la cabine et referma la porte derrière lui, laissant Imala près du pick-up. Il composa le numéro qu'il connaissait par coeur, puisque c'était un des seuls qu'il utilisait. Au bout de trois sonneries, son oncle décrocha.

"Oncle Ted ?
- Isha, tu es vivant !
- Oui, mais nous avons été attaqué.
- Le monde entier est attaqué, Isha, ces créatures sont partout.
- Es-tu en sécurité ?
- Pour l'instant. Ne viens pas en ville, restez dans la forêt, montez des clôtures. Ici à Salt Lake City, la ville a été désertée, des embouteillages monstres ont coupé les principaux axes d'entrée et de sortie de la ville. Et les morts sont partout... partout...
- Sais-tu d'où ils viennent ? Comment les combattre ?
- (soupir) Non, je n'en sais pas plus que toi. On peut les tuer en détruisant le cerveau. Et le bruit semble les attirer. Il semblerait que leur sens soient plus développés, notamment l'odorat et l'ouïe.
- Le bruit..."

Isha jeta un coup d'oeil vers le pick-up et remarqua l'absence de la jeune femme. Une vague d'inquiétude traversa l'intégralité de son corps, et il s'empressa de terminer la conversation.

"Oncle Ted, je dois y aller. Promets moi de te trouver un endroit sûr.
- Mon téléphone n'a presque plus de batterie, Isha. Tu ne pourras plus me joindre.
- Je sais... Je te retrouverai le moment voulu.
- Fais attention à toi.
- Toujours."

Il raccrocha le combiné et sortit précipitamment de la cabine. D'un pas déterminé, il s'approcha du pick-up, vide. Faisant un tour sur lui-même, il crut apercevoir deux silhouettes dans la boutique d'armes de l'autre côté de la rue. Bien sûr, elle n'avait pu tenir en place plus de deux minutes... Il franchit la route et pénétra dans la boutique, s'effrayant presque au tintement d'une clochette au dessus de sa tête. Ce qui l'inquiétait le plus à cet instant, c'est que midi approchait. Et si ce que son Oncle Ted avait dit était vrai, les cloches allaient attirer beaucoup de ces créatures dans la ville... Devant lui, Imala tentait de négocier avec le vieux Phil. La discussion avait vraisemblablement dérivé puisque l'atmosphère était plutôt houleuse. Phil tenait un fusil à pompe en main, bien qu'il ne le pointait vers personne.

"Imala..." tenta-t-il pour attirer son attention. "Il faut y aller..."
avatar
Isha Kohana

Messages : 11
Date d'inscription : 05/12/2017

Feuille de personnage
Nombre de missions réalisées :
Inventaire :

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Take my hand and we'll make it - I swear

Message par Imala Tyee le Mer 20 Déc - 0:31

A mesure qu'ils approchaient de la ville, la pression montait dans le véhicule. Quand Imala aperçut les rues vides, désertées, et les volets fermés des maisons, le moindre espoir qui restait en elle que toute cette histoire n'était qu'une grosse blague s'envola en fumée. Elle n'entendit même pas Isha lui intimer de regarder autour d'eux, puisque son regard était déjà rivé sur le décor dans lequel ils se trouvaient.

Quand la voiture s'arrêta, elle détacha sa ceinture et se précipita dehors afin de mieux observer les environs, et plus particulièrement l'armurerie qui se tenait derrière eux. De là où elle se trouvait, il lui semblait que le magasin était vide. Elle pourrait donc y faire un tour dès qu'elle en aurait l'occasion. Isha la rejoignit pour se diriger ensuite vers la cabine téléphonique. Ses yeux tombèrent au même moment que le jeune homme sur les zombies et elle ne retint que son exclamation par son ordre de silence réactif. Elle plissa des yeux, détournant immédiatement le regard en comprenant qu'ils étaient en train de dévorer un humain. Si Isha ne l'avait pas sauvée la veille, elle aurait fini dans le même état.

"Concentre-toi sur les armes. Tu peux le faire." se chuchota-t-elle à elle même pour se donner du courage, choquée par la vision du repas des deux créatures.

Elle se précipita en silence vers l'armurerie pendant qu'Isha était occupé à téléphoner à son oncle. Autant gagner du temps et rester le moins longtemps possible dans cette ville qui était devenue si lugubre. En traversant la route, elle pouvait presque sentir des regards curieux et méfiants sur elle à travers les rideaux des maisons.

"Solidarité en cas de crise... mon cul ouais, chacun pour sa gueule" marmonna-t-elle, surprise elle-même par la vulgarité de ses propos.

Le vendeur, Phil, semblait être absent. Peut-être n'avait-il pas survécu à l'invasion ? Cela l'étonnerait si c'était le cas, puisque le magasin aurait déjà été pillé. Il était peut-être juste absent. Cela valait le coup de tenter sa chance. Au pire, elle pourrait peut-être négocier avec lui... Elle actionna la clenche et la porte s'ouvrit sans difficulté. C'était plutôt surprenant que le magasin ne soit pas au moins fermé à clé. Peut-être qu'il n'était plus en vie, mais que personne n'avait osé piller la marchandise ? Une toute petite clochette retentit quand elle ferma la porte derrière elle, prévenant normalement le vendeur qu'un client arrivait.

Immédiatement, Phil sortit de l'arrière-boutique, un fusil en pompe en main, prêt à repousser une nouvelle invasion si c'était nécessaire. Il abaissa son arme en voyant la jeune femme.

"Tout est à vendre, mais, compte tenu de la situation, les prix ont augmenté." lui lança-t-elle en ricanant.

Elle lui lança un regard méprisant, dégoûtée qu'il puisse profiter de la situation alors que des gens mourraient dans tout l'état, et sûrement dans tout le pays.

"Et qu'allez-vous faire de cet argent s'il n'y a plus aucun endroit où le dépenser ? lui répondit-elle sur un ton sarcastique.
- Ne t'inquiète pas pour moi. Je suis sûr que ceux qui ont de quoi payer sont en parfaite sécurité jusqu'à ce que tout ça soit fini.
- C'est donc juste pour sauver votre peau ? Vous pourriez sauver beaucoup de gens si vous n'étiez pas aussi égoïste ! Et quand vous aurez besoin d'aide, vous croyez qu'on va tous venir vous aider ?!"

Son attitude supérieure commençait à l'agacer. Elle détestait les personnes qui ne pensaient qu'à eux, sans même prendre en considération une seule seconde tous ceux dans le besoin. En l'occurrence, ils étaient tous dans le besoin, et il en profitait grassement.

"Écoute, ma petite. Retourne dans ta forêt avec tes copains les écureuils si tu n'as pas de quoi payer. En attendant, tous ces bijoux sont à moi." dit-il sévèrement en désignant les armes de la main. "Maintenant, dégage."

Il chargea son fusil à pompe pour bien lui signifier qu'il ne déconnait pas, mais ne pointait toujours pas l'arme sur elle. Elle soupira de rage, les poings serrés de frustration.

"Espèce de..."

Elle n'eut pas le temps de finir sa phrase qu'Isha l'a héla pour l'intimer de s'en aller. Son visage grave n'annonçait rien de bon. Elle le suivit sans rien dire, comprenant que la situation exigeait qu'elle garde son calme.

"Qu'est ce qu'il se passe ? Tu as pu avoir ton oncle ? On peut s'en aller ?" le questionna-t-elle en commençant à marcher.

Elle fit seulement un pas avant de se figer littéralement. Les cloches de l'église résonnèrent lourdement, emplissant la ville silencieuse d'un bruit assourdissant. Les deux zombies dévorant de la chair humaine détournèrent leur attention de leur repas pour observer la source du son, avant que la course de leur regard ne se termine sur eux. Elles se relevèrent, les fixant du regard, prêts à s'élancer pour les attaquer.

Immédiatement, sa main se posa sur son revolver qu'elle sortit de son holster. Elle le prit à deux mains, le positionnant à hauteur d’œil, prête à se défendre. Enfin, son corps semblait être prêt, mais sa tête était dans un état de panique extrême. Elle n'arrivait plus à réfléchir correctement avec la peur qui envahissait son esprit. Devait-elle tirer ? Arriverait-elle à tirer ? Ils n'étaient pas loin d'eux, ils pourraient les atteindre rapidement s'ils ne faisaient pas quelque chose. Ils n'étaient que deux, elle n'avait qu'à tirer deux balles et ils pourraient s'en aller.

Elle prit une grande inspiration afin de calmer ses mains tremblantes. Elle était la fille du chef de la tribu, elle n'avait pas le droit de se laisser aller à la panique. Elle était forte. Tôt ou tard, elle devrait accepter que leurs vies avaient pris un nouveau tournant et que cette situation était leur nouvelle réalité à partir de maintenant. Elle appuya sur la détente une première fois. La balle se planta dans l'épaule du premier zombie qui continuait à s'avancer comme si de rien n'était.

"Allez, allez, allez. Respire, calme-toi" se dit-elle dans sa tête.

Une deuxième balle fusa, cette fois-ci en pleine tête. Cette victoire la rasséréna et lui donna confiance en elle. Une troisième balle fusa et se ficha dans la tête de la deuxième créature. Heureusement qu'ils n'étaient qu'à quelques mètres d'eux, sinon elle aurait certainement gaspillé certainement plus de munitions que ça. Elle n'avait pas l'habilité au revolver qu'elle avait à l'arc. Ce n'était pas le même angle, pas le même poids, pas le même recul. Elle s'en sortait, mais n'était pas ce qu'on pouvait appeler un "fin tireur".

Un soupir de soulagement franchit ses lèvres alors que la dernière créature s'écrasait au sol. Elle se tourna vers Isha avec un petit sourire satisfait, fière d'elle. Ils pourraient enfin rentrer chez eux maintenant. Enfin, c'était ce qu'elle croyait.
avatar
Imala Tyee

Messages : 13
Date d'inscription : 05/12/2017

Feuille de personnage
Nombre de missions réalisées :
Inventaire :

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Take my hand and we'll make it - I swear

Message par Isha Kohana le Mer 20 Déc - 1:02

Il avait agité les bras et crier "non" sans qu'aucun son ne sorte de sa bouche... Le premier coup de feu était parti. Puis le deuxième. Puis le troisième. Il avait simplement pris sa tête entre ses deux mains, dans une moue mi-furieuse mi-morte d'inquiétude. Imala se retourna vers lui, plutôt fière d'elle. Oui elle avait peut-être abattu deux de ces créatures, mais elle venait de concentrer toute l'attention sur eux au lieu du clocher pour tous les morts à proximité d'oreille. Il se calma immédiatement qu'elle plongea son regard dans le sien et laissa retomber ses bras le long de son corps.

"C'est le bruit, Imala, le bruit ! Ça les attire !" chuchota-t-il très fort. "Il faut qu'on parte d'ici le plus rapidement possible."

Ses yeux crurent apercevoir quelque chose en arrière plan, mais durent faire plusieurs allées retours afin de réaliser ce qui arrivait sur eux à cet instant précis. Il n'y en avait pas dix... Il y en avait... Beaucoup. Ses deux mains se posèrent sur les bras de la jeune femme de part et d'autre, tandis que ses prunelles accrochèrent les siennes pour ne plus les lâcher.

"Je ne veux pas que tu paniques." dit-il d'une voix trop douce pour être sincère, peut-être même qu'au fond il le disait plus pour lui-même. "Mais on a plus le temps de rejoindre le pick up maintenant. S'il te plait, suis-moi."

Il prit sa main sans attendre son accord. D'ordinaire, il aurait été incapable de faire ce geste depuis de nombreuses années. Plus depuis qu'ils n'étaient plus des gamins. Plus depuis qu'elle avait continué à grandir sans lui, séparés tantôt par son père, tantôt par ses pseudos amis qui la vénéraient simplement parce qu'elle avait le plus de pouvoir. Lui, il avait toujours connu son âme. Celle qu'elle était et celle qu'elle voulait être.
Il l'attira vers la boutique d'armes à nouveau, mais lorsqu'il pressa la poignée, celle refusa de s'enclencher. Isha releva les yeux vers le fond de la boutique, mais Phil apparut devant lui, souriant de toutes ses dents.

"Laissez nous entrer, s'il vous plaît." supplia Isha en appuyant sa demande d'un regard soutenu.

L'armurier perdit de sa fière stature, comprenant que l'homme en face de lui n'avait pas à faire avec un quelconque problème. Celui-ci était bien plus grave.

"Débrouillez-vous." lança le bonhomme sans grande conviction, l'urgence de la situation se révélant peu à peu à son esprit.

"S'il vous plait." expira Isha dans un dernier souffle.

Si Phil ne les laissait pas entrer, ils mettraient beaucoup trop de temps à trouver un autre bâtiment ouvert. Ils se feraient certainement rattraper par la horde, et finirait comme le pauvre malheureux sur la chaussée, avec juste des boyaux et du sang. L'armurier hésita mais finit par céder et ouvrit la porte à ses deux nouveaux invités. Isha ne perdit pas une seconde et entraîna la jeune femme à l'intérieur, la faisant passer avant lui. Le geste n'avait rien de galant en soi, il voulait simplement rattraper la petite clochette avant que la porte ne se ferme. Attirer encore plus l'attention vers la boutique n'était pas une bonne idée. Isha avait relâché la main de son amie pendant l'opération, mais sa paume sentait encore le contact fantôme de la sienne. Une chaleur agréable semblait se répandre par ses veines, puis un froid immense lorsque le mirage s'évaporait.

Sans perdre une seconde, il se dirigea vers toutes les fenêtres pour tirer les stores, puis se tourna vers Phil.

"On a qu'un revolver. Ce serait bien d'en avoir un deuxième." suggéra-t-il au tenant des lieux, le plus calmement du monde.

Le bonhomme le toisa du regard, avant de lancer un regard vers Imala, suspicieux à tout égard. Il partira d'un pas flemmard vers son comptoir. Isha rabaissa à cet instant le store par lequel il avait jeté un coup d'oeil dehors. Pour l'instant, la boutique n'était pas une cible. La horde allait passer, puis ils pourraient enfin partir et rentrer chez eux. Pendant l'absence de Phil, l'homme en profita pour glisser un mot à sa compagne d'infortune.

"Essaye de ne pas l'énerver." lança-t-il sur le ton de l'humour avec un petit sourire aux coins de ses lèvres.

C'était sa manière à lui de lui remonter le moral et de la rassurer. A défaut de pouvoir l'enlacer contre lui et faire en sorte qu'elle soit invisible à ces créatures. Il savait qu'il était le seul à pouvoir la taquiner comme cela, et ça c'était déjà assez pour lui remettre du baume au coeur. Son attention se reporta sur la rue pour surveiller l'avancement de la horde et ne pas se faire surprendre s'ils s'intéressaient soudainement à la boutique...
avatar
Isha Kohana

Messages : 11
Date d'inscription : 05/12/2017

Feuille de personnage
Nombre de missions réalisées :
Inventaire :

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Take my hand and we'll make it - I swear

Message par Imala Tyee le Mer 20 Déc - 16:18

La fierté affichée sur les traits de son visage se transforma bien rapidement en choc. Si d'autres zombies traînaient dans les environs, ses coups de feu les attireraient assurément vers eux. Qu'avait-elle fait ? Isha ramena son attention au présent en posant ses deux mains sur ses bras. Ce n'était pas dans ses habitudes d'agir aussi tactilement avec elle, et ses paroles lui confirmèrent qu'ils étaient dans un sacré pétrin. Elle planta son regard dans le sien alors qu'il captait son entière attention.

"Je ne veux pas que tu paniques. Mais on a plus le temps de rejoindre le pick up maintenant. S'il te plait, suis-moi."

Elle suivit son regard et se tourna suffisamment pour voir derrière elle. Ses yeux s'écarquillèrent en constatant qu'une horde immense venait vers eux. Était-ce elle qui les avait attiré ? Il n'y avait aucun doute dans son esprit. Si c'était le bruit, c'était bien elle la source de leur problème actuel. Allaient-ils mourir par sa faute ? Isha réagit immédiatement et la tira par le bras vers l'armurerie. Elle resta stoïque et passive pendant toute la manœuvre, mais son sang bouillonnait. S'il mourrait par sa faute, comment pourrait-elle se regarder à nouveau dans un miroir ?

Elle ne dit rien face à l'échange des deux hommes, ne souhaitant pas envenimer la situation. Elle avait déjà assez de mal à concevoir qu'ils devaient reposer sur l'aide de cet homme perfide. Surtout que celui-ci ne semblait pas particulièrement enclin à les aider, ce qui ne l'étonna pas du tout. S'ils mourraient devant son magasin, il s'en laverait probablement les mains en se disant qu'au moins leur cadavre ferait diversion. Finalement, il céda. Imala entra en première, suivit d'Isha qui retint la clochette pour qu'elle n'attire pas les zombies dans la boutique.

Elle regarda Phil accepter de leur tendre un deuxième revolver et Isha descendre les stores en plaisantant sur le fait qu'elle ferait mieux de tenir sa langue. Elle sourit rapidement, d'un sourire tout sauf sincère, avant de s'accroupir près d'une étagère. Elle n'avait clairement plus la tête à chercher la querelle. Comment allaient-ils se sortir de cette situation ? Elle se sentait démunie, inutile. Un poids. Machinalement, elle ramena sa main droite à sa bouche afin de se ronger les ongles. Elle avait arrêté ce tic nerveux depuis quelques années maintenant, mais le stress de la situation était plus que propice à sa réapparition. Elle sursauta quand son regard croisa le déplacement de la horde devant la vitre de la boutique. Ils marchaient tout droit, sans leur porter attention. La vision d'horreur qui s'étendait devant elle la fit se remettre sur ses pieds d'un bond. Elle devait se reprendre ! Ce n'était pas le moment de se laisser aller s'ils voulaient s'en sortir !

Malheureusement, ils n'étaient pas au bout de leurs peines. En se levant, la jeune femme avait lâché son revolver. Il avait glissé de ses mains moites pour se retrouver au sol dans un bruit sourd. Elle n'avait pas réenclenché la sécurité. Le coup de feu partit instantanément, la balle fusa dans la vitre qui éclata en mille morceaux. Les traits du visage animés par une surprise intense, Imala constata que le bruit avait attiré l'attention de la horde qui se dirigeait à présent droit vers eux. Des larmes emplirent ses yeux à mesure qu'elle réalisait qu'elle avait probablement signé leur arrêt de mort. Elle cacha son visage de ses mains, honteuse et désespérée.

"Je suis désolée, je suis désolée, je suis désolée..." répéta-t-elle comme une litanie, comme si le fait de le répéter allait les sauver.
avatar
Imala Tyee

Messages : 13
Date d'inscription : 05/12/2017

Feuille de personnage
Nombre de missions réalisées :
Inventaire :

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Take my hand and we'll make it - I swear

Message par Isha Kohana le Mer 20 Déc - 16:42

La horde continuait son chemin tranquillement, rien n'attirait l'attention vers eux. Il devait y en avoir une trentaine... Probablement des gens voulant quitter la ville ou des habitants des villes aux alentours. Les créatures semblaient tenir ensemble, elles s'entraînaient en fait dans une même direction, ne s'arrêtant que si cela en valait la peine. Imala s'était assise un peu plus loin contre une étagère. Elle ne paraissait pas aller bien, inquiète et probablement même que la culpabilité d'avoir attiré la horde la rongeait. Elle avait souri à sa boutade, mais sans grande conviction. L'homme reporta son attention sur la vitrine, caché par les stores. Phil s'approcha de lui pour lui tendre un deuxième revolver, il remercia l'armurier d'un signe de tête.

Un coup de feu retentit soudainement derrière lui, et il s'accroupit dans un mouvement d'auto-défense. Ses yeux se posèrent rapidement sur l'origine du bruit, Imala venait de faire tomber son revolver. La balle avait fait éclater la vitrine en mille morceaux, et apparemment l'avait frôlé de près puisqu'il se tenait devant. La fille du chef sembla s'effondrer, répétant inlassablement qu'elle était désolée, complètement paniquée. Isha se releva rapidement et franchit l'espace qui les séparait. Il l'attrapa par les poignets, comme pour la secouer, ignorant Phil qui pestait et se carapatait déjà dans l'autre direction.

"C'est rien." chuchota-t-il pour la calmer.

En fait, c'était l'horreur. Alors que la horde avait presque passé la boutique, les derniers de la file avaient fait marche arrière, une dizaine d'entre eux se dirigeaient maintenant vers l'ouverture béante qu'avait laissé le verre brisé de la vitrine. Heureusement, ils étaient plus lents que de vrais êtres humains ou en tout cas moins agiles, et escalader le petit muret pourrait leur faire gagner quelques secondes. Il tira Imala vers l'arrière salle où il avait vu disparaître Phil. A sa gauche, sur le seuil, il vit l'interrupteur et éteignit le local. Seule la lumière du jour filtrait par la porte, rendant les occupants invisibles dans la pièce sans fenêtres. Sans connaître les lieux, il tâtonna contre quelques caisses de bois. Jugeant qu'ils étaient suffisamment loin de la porte d'entrée, il attira Imala derrière l'une d'elle. Accroupis derrière cette caisse, ils n'étaient en sécurité, mais ils auraient peut-être assez de temps pour trouver une autre solution. La pièce n'avait pas d'issue. Alors en dernier recours... Il faudrait se battre. Empoignant l'arme et serrant sa prise autour de la crosse, son index vient se placer sur la détente, prêt à tirer si nécessaire. Le but était de ne pas en attirer plus, mais en dernier recours ils n'auraient pas d'autre choix. Il avala difficilement sa salive, jetant un coup d'oeil à son amie. Elle avait le regard vague, fixant un point invisible à l'horizon. Isha la tenait près d'elle, il n'avait pas lâché sa main. S'ils devaient courir, il ne pouvait pas perdre de temps à l'attendre, il devait la sortir d'ici. Des grognements lugubres se firent entendre au seuil de la pièce et deux silhouettes se dessinèrent dans le contraste. Il se servit de son arme pour intimer à Imala de faire silence, la plaçant devant sa bouche. Peut-être que les créatures ne les verraient pas et repartiraient...

Le bruit strident d'un petit moteur de scooter retentit dans la rue. Isha se redressa légèrement pour voir au dessus de la caisse, les morts humèrent l'air quelques secondes avant de faire marche arrière. Ils sortaient de la boutique a priori, afin de voir quel était ce nouveau phénomène. Le moteur était encore au ralenti, la personne à l'origine du bruit n'avait pas encore mis les gaz. La voie libre, Isha tira Imala par la main et l'entraîna prudemment vers l'avant de la boutique. Plus aucune créature ne piétinait les lieux et il laissa alors échapper un soupir de soulagement. Entraînant la jeune femme vers la vitrine, il aperçut de loin un gamin, âgé de treize ou quatorze fixant son casque avant de monter sur la machine rutilante. Il s'éloigna en mettant les gaz à fond, comme s'il avait le diable à ses trousses... Le petit groupe qui s'était détaché de la horde principale semblait se diriger dans sa direction maintenant.
avatar
Isha Kohana

Messages : 11
Date d'inscription : 05/12/2017

Feuille de personnage
Nombre de missions réalisées :
Inventaire :

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Take my hand and we'll make it - I swear

Message par Imala Tyee le Ven 22 Déc - 18:59

On aurait dit que son cerveau s'était fait la malle. Elle ne réagit pas quand Isha lui prit la main et l'entraîna dans l'arrière boutique afin de se cacher de la horde qu'elle avait attiré sur eux. Elle ne réagit pas non plus quand il ne la lâcha pas alors que son regard fixait un coin de tapisserie déchiré, absent. Trop de choses s'étaient passées en trop peu de temps et elle n'arrivait plus à assimiler la situation. Elle était complètement dépassée, sonnée. La peur de mourir paralysait le moindre muscle de son corps, y compris son cerveau. La honte l'empêchait de poser les yeux sur les deux hommes présents dans la pièces, hommes qu'elle avait peut-être tué en étant si imprudente et maladroite.

Son esprit commençait à peine à réaliser les enjeux de ce changement de réalité. Adieu, petit cocon familial et sentiment d'insouciance et de liberté en chassant dans la forêt. Hier marquait probablement la fin de cette période de sa vie. Il lui faudrait du temps pour s'adapter et réapprendre à vivre dans une réalité qui la terrifiait, dans un monde si chaotique. Personne ne l'avait préparée à ça. Et bien sûr, c'était dans l'hypothèse qu'ils se sortent du pétrin dans lequel elle les avait fourrés.

Son regard se tourna immédiatement vers le scooter et le jeune qui le manœuvrait après qu'Isha les ait sorti de l'arrière-boutique. Elle plissa les yeux pour arriver à distinguer son visage alors qu'il s'éloignait de leur vue.

"Mark ?" chuchota-t-elle, plus pour elle-même que pour le jeune homme, puisqu'elle n'osait plus hausser la voix de peur de ramener la horde à nouveau vers eux.

Elle avait eu plusieurs fois l'occasion de parler avec l'adolescent quand elle venait à Canyon Village afin d'acheter quelques affaires ou d'en échanger d'autres. Il lui avait toujours paru sympathique et plus ouvert d'esprit que la plupart des gens de la ville quand il s'agissait de sa tribu. Qu'était-il arrivé à ses parents ? Pourquoi était-il tout seul à fuir ? Il avait du avoir peur pour s'enfuir d'une telle façon. Peut-être pourraient-ils le ramener dans la tribu s'il n'avait plus personne...

Après quelques mètres, Mark se retourna pour constater que la horde était toujours à ses trousses, même s'il la distanciait sans mal. Quand il se retourna, il n'eut pas le temps de freiner. Son scooter percuta une des créatures perdue sur la route et il s'écrasa deux mètres plus loin. Il ne se passa même pas quelques secondes avant que le zombie ne se repaisse de son corps, bientôt suivi par la horde.

La main tremblante d'Imala se posa machinalement sur sa bouche afin de retenir un cri ou une nausée, elle n'en était même pas sûre elle-même. Elle s'écroula par terre, accroupie sur le béton. Ses mains recouvrirent rapidement son visage, la rendant aveugle. Elle ne voulait pas voir ces choses se nourrir du jeune homme. Elle ne pouvait pas. En état de choc profond, elle ne bougea pas, ne versa même pas une larme. Entre voir des cadavres et voir quelqu'un se faire tuer sous ses yeux, il y avait un profond ravin. Si elle pouvait à peu près accepter que des gens inconnus mourraient loin de son regard, elle ne pouvait processionner la mort de quelqu'un qu'elle connaissait juste devant ses yeux. C'en était trop pour elle...
avatar
Imala Tyee

Messages : 13
Date d'inscription : 05/12/2017

Feuille de personnage
Nombre de missions réalisées :
Inventaire :

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Take my hand and we'll make it - I swear

Message par Isha Kohana le Sam 23 Déc - 19:06

Son pas ralentit alors que dans son champ de vision, l'horreur prenait encore une fois le dessus. Le courageux jeune homme qui venait de leur sauver la vie sans vraiment s'en rendre compte, percuta avec son scooter l'une des créatures. Il avait dû être terrifié et n'avait pas fait attention à ce qu'il se passait devant lui. Pourtant il avait commencé à distancer sans mal la horde et aurait pu aller se cacher dans les bois alentours en attendant que l'orage passe. Isha qui tenait toujours la main d'Imala, les arrêta sur place. Il n'avait pas vraiment eu besoin de forcer son geste puisqu'à peine eut-elle compris ce qui se passait, qu'elle s'effondra au sol. Il s'accroupit à côté d'elle, inquiet de la voir dans un état si tragique. Aussi loin qu'il s'en souvienne, il ne l'avait vu qu'insouciante et toujours prête à s'amuser. Cette nouvelle facette de la jeune femme le fascinait et le rendait mort d'inquiétude l'un dans l'autre.

Isha posa une main dans sa nuque par dessus sa chevelure châtain. Il espérait la rassurer un peu, même si elle ne souhaitait plus rien voir de ce qui se passait autour d'elle, sa main sur ses yeux en témoignant.

"Imala... Je suis désolé." chuchota-t-il alors qu'il comprit qu'elle le connaissait, sûrement de par ses quelques sorties en ville. "Mais on ne peut pas rester là, s'il-te-plaît, viens avec moi. On peut retourner au pick-up et rentrer maintenant."

Ses mots n'eurent aucune réaction sur sa compagne. Il constata que quelques soubresauts relevaient sa poitrine de temps en temps, mais aucun autre signe de vie ne parvenait d'elle. Isha se positionna alors devant elle, toujours accroupi à même le sol, espérant lui cacher cette vue horrible. Il fallait à tout prix qu'elle retrouve ses esprits avant que la horde ne revienne dans leur sens. Il n'était pas à l'abri que d'autres bruits ne changent leur plan.

"Imala..." lui intima-t-il en prenant ses mains dans les siennes découvrant ses paupières qui restaient définitivement fermées.

Isha soupira, ne sachant plus comment atteindre la raison de la jeune femme. Elle avait un si beau visage, bien que déformée par la tristesse et la torpeur en cet instant. Il n'avait pas pu l'observer d'aussi près depuis bien longtemps en toute quiétude. Ses paupières closes lui laissaient à loisir détailler ses traits parfaits, le contour de sa bouche, son nez fin... Il laissa retomber ses mains avec douceur, pour porter les siennes à ses joues et encadrer son visage. Hésitant, il ferma les yeux avant d'approcher ses lèvres des siennes. Elles se posèrent si délicatement, qu'il n'était même pas sûre qu'elle remarque quoique ce soit. Il l'embrassa du bout des lèvres, espérant simplement que l'électrochoc serait suffisamment important pour la sortir de sa torpeur.

Se reculant, il ravala difficilement sa salive à plusieurs reprises, encore plus inquiet de la réaction de la jeune femme à son égard à présent. Il haussa les épaules lorsqu'elle rouvrit enfin les yeux, évitant son regard le plus possible. Il se releva sans dire un mot et lui tendit la main, prête à l'entraîner jusqu'au pick-up afin de déguerpir d'ici en vitesse.
avatar
Isha Kohana

Messages : 11
Date d'inscription : 05/12/2017

Feuille de personnage
Nombre de missions réalisées :
Inventaire :

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Take my hand and we'll make it - I swear

Message par Imala Tyee le Mar 26 Déc - 17:37

Une pression sur ses lèvres la ramena à la réalité. Venait-il de l'embrasser ? Elle ouvrit les yeux pour le scruter, et sa réaction gênée confirma ses doutes. Elle le fixa quelques secondes, ne sachant pas comment réagir. Elle aurait aimé être un peu plus consciente pendant leur premier baiser. Non, celui-ci ne voulait rien dire. Elle était en état de choc, et il l'avait fait pour la sortir de sa torpeur. Elle en fut presque déçue. En avait-il vraiment eu envie ? Elle espérait que c'était le cas.

Un regard aux alentours lui apprit qu'ils n'étaient pas encore sortis d'affaire. La horde s'était dispersée autour de l'adolescent, dont elle évita soigneusement de regarder, mais certaines créatures les avaient aperçu et se dirigeaient à nouveau vers eux. Elle soupira. Elle avait juste envie de rentrer chez elle, de se coucher dans son lit en position fœtale et de pleurer toutes les larmes de son corps jusqu'à ce que sa peine s'amoindrisse et qu'elle se fasse une raison. Elle les avait assez mis en danger pour aujourd'hui. Il était temps d'arrêter les frais.

Elle se releva sur ses deux jambes et saisit la main d'Isha pour les ramener jusqu'au pick up rapidement. Elle penserait à tout ce qu'il s'était passé quand elle serait chez elle. Pour l'instant, ils devaient fuir et revenir à leur tribu. D'un bond, elle s'assit sur le côté passager et boucla sa ceinture alors que le jeune homme démarrait le véhicule.

"Je suis désolée d'avoir été un poids. C'est juste que... c'est dur, tout ça. J'espère que je m'y ferai un jour... Je ne veux pas être un poids pour la tribu... J'ai... j'ai besoin de temps pour réfléchir à tout ça."

Quand ils arrivèrent enfin au village, elle le salua de la main avec un petit sourire et courut jusqu'à chez elle. Quand elle pénétra dans la maison, son père l'attendait de pied ferme. Bien sûr, elle avait disparu un petit moment sans prévenir quiconque...

"Où étais-tu ? Ce n'est pas le moment de disparaître Imala ! Tu nous as fait une peur bleue !"

Elle baissa la tête, cachant les larmes qui naissaient aux coins de ses yeux. Elle n'avait pas envie de parler de ce qu'il s'était passé. Encore moins de se faire passer un savon parce qu'elle était partie en ville, et en plus de cela avec Isha. Sa mère apparut de la cuisine et posa une main sur l'avant-bras de son mari.

"Laisse. Elle est ici maintenant, c'est l'essentiel."

Adriel soupira longuement en regardant sa femme et acquiesça, laissant Imala monter les marches pour rejoindre sa chambre. Une fois la porte fermée derrière elle, elle s'affala sur son lit et se mit à pleurer silencieusement, afin de ne pas alerter ses parents. Il lui sembla qu'elle pleura des heures, jusqu'à ce que son corps n'en puisse plus et qu'elle sombre dans le sommeil...
avatar
Imala Tyee

Messages : 13
Date d'inscription : 05/12/2017

Feuille de personnage
Nombre de missions réalisées :
Inventaire :

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Take my hand and we'll make it - I swear

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum